/sports/fighting
Navigation

Tyson Fury surclasse Deontay Wilder et lui ravit son titre WBC des lourds

Coup d'oeil sur cet article

Impérial et en démonstration, le Britannique Tyson Fury s’est emparé de la ceinture WBC des poids lourds, en battant par arrêt de l’arbitre au 7e round l’Américain Deontay Wilder, 14 mois après un premier combat mémorable soldé par un match nul, samedi au MGM Grand de Las Vegas. 

Fury, qui redevient champion du monde un peu plus de quatre ans après avoir ravi les ceintures WBA, WBO et IBF à l’Ukrainien Wladimir Klitschko, a été des plus dominants tout au long du combat. 

Avec quasiment le même enchaînement chaque fois, c'est-à-dire un direct du gauche, puis un jab du droit en plein visage, il a d’abord envoyé au tapis son adversaire à la 3e reprise, avant de lui asséner plusieurs fois les mêmes coups aux 5e et 7e rounds, moment auquel l’arbitre a stoppé le calvaire de l’Américain, épuisé. 

Wilder, qui n’a jamais existé dans ce combat qui est parti très fort, comme chacun l’avait promis, a contesté la décision arbitrale, avant d’être ramené à la raison par son camp. C’est un miracle pourtant qu’il n’a pas fini KO. 

Fury, qui demeure à 31 ans invaincu chez les professionnels en 29 combats (28 victoires, dont 21 avant la limite, 1 nul), inflige donc sa toute première défaite à Wilder en 44 combats (42 victoires, dont 41 avant la limite, 1 nul). 

Le «Gypsy King» (roi gitan), soutenu par une énorme colonie britannique dans l’enceinte de 1000 places, avait confessé avant ce rematch son «erreur» de ne pas avoir réussi à finir le travail quand il avait dominé leur premier affrontement épique, avant d’être envoyé au tapis aux 9e et 12e rounds et de se relever à chaque fois. Cette fois-ci, il a magnifiquement corrigé le tir. 

Pour Wilder, 34 ans, la désillusion est immense. «The Bronze Bomber» (le bombardier de bronze) qui espérait dépasser Mohamed Ali au nombre de défenses de titre victorieuses (10), n’a jamais pu placer sa terrible droite qui avait notamment foudroyé le Cubain Luis Ortiz, lors de leur revanche il y a trois mois après un autre premier combat mémorable. 

Si un troisième combat — après ce rematch tant attendu et qui a tenu ses promesses, bien que dans un seul sens — est envisageable, tous les amateurs de boxe espèrent à présent que le prochain défi de Fury sera d’affronter son compatriote Anthony Joshua, champion IBF, WBA et WBO, pour une réunification des titres chez les lourds.