/news/health
Navigation

Coronavirus: le Canada se prépare à une vaste propagation

Coronavirus: le Canada se prépare à une vaste propagation
AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le Canada se prépare à affronter une transmission plus répandue de coronavirus, dans la foulée de l’éclosion de la maladie en Italie, en Iran et en Corée du Sud.  

• À lire aussi: Vent de panique autour du coronavirus  

• À lire aussi: Coronavirus: deux cas suspects à l'hôpital de Chicoutimi 

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a soutenu lundi que ces nouveaux développements sont préoccupants puisque ces États n’ont pas été en mesure «de détecter et de confiner des cas importés du virus».  

«Cela envoie le message au Canada que nous devons nous préparer – à l’échelle du gouvernement , des communautés, des familles et des individus – à l’éventualité d’une transmission plus répandue au sein de nos collectivités», a-t-elle dit dans une mise à jour sur la situation, par téléconférence.  

ÉCOUTEZ l'entrevue de François Audet, directeur de l’Institut d’études internationales de Montréal, sur QUB radio:

Ainsi, Ottawa met à jour ses conseils de santé aux voyageurs pour y inclure tous les pays touchés par l’épidémie de coronavirus. De plus, les mesures de précaution pour les passagers aériens rentrant au Canada s’appliqueront désormais aux voyageurs en provenance de tout pays.  

«La fenêtre d’opportunité pour le confinement, pour stopper la propagation mondiale de coronavirus, se referme», a ajouté la Dre Tam.  

Une dizaine de cas de coronavirus ont été détectés au Canada. On apprenait dans les derniers jours qu’une femme qui revenait de l’Iran et qui a transité par Montréal a été infectée au coronavirus. Sa destination finale était Vancouver.  

Les autorités provinciales de la Colombie-Britannique et du Québec s’affairent donc à retrouver les autres passagers à risque d’avoir contracté le virus.  

Par ailleurs, les ressortissants canadiens rapatriés à bord d’un deuxième avion dépêché à Wuhan, en Chine, devraient pouvoir sortir de la quarantaine mardi, a indiqué la Dre Tam. À leur retour, ils ont été isolés pendant 14 jours à la base militaire de Trenton, en Ontario.  

Les autres Canadiens rapatriés du navire de croisière «Diamond Princess», au Japon, «se portent bien et ne manifestent pas de symptômes», a-t-elle précisé.