/sports/hockey/canadien
Navigation

Thompson part à Philadelphie

Le Tricolore reçoit en retour un choix de cinquième tour en 2021 des Flyers

Nate Thompson a été un leader apprécié dans le vestiaire du Tricolore.
Photo Agence QMI, Steve Madden Nate Thompson a été un leader apprécié dans le vestiaire du Tricolore.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a le tour du chapeau à la Gordie Howe (un but, une passe, une bagarre), mais il y aura peut-être une nouvelle formule avec un tour du chapeau à la Nate Thompson.

• À lire aussi: Le tableau complet de toutes les transactions dans la LNH  

Pour la troisième année d’affilée, l’attaquant a changé d’adresse à la date limite des transactions ou à son approche. Marc Bergevin a échangé le centre de 35 ans aux Flyers de Philadelphie pour un choix de 5e tour au repêchage de 2021. 

« C’est un tour du chapeau ! Je suis conscient d’où je suis rendu dans ma carrière, a raconté Thompson pendant l’entraînement du Canadien. C’est ce qui arrive quand vous avez un contrat d’une saison et que vous êtes âgé de 35 ans. Je suis

désiré ! Je vais gonfler mon total à huit équipes. L’aventure continue et j’en profite. »

Thompson a une grande expérience en matière de transactions. Le 13 février 2018, il passait des Kings de Los Angeles aux Sénateurs d’Ottawa. Le 11 février 2019, il quittait des Sénateurs pour se joindre au CH. Le 24 février 2020, le joueur originaire de l’Alaska a complété son tour du chapeau avec un départ de Montréal pour Philadelphie. 

« Ça m’a pris un peu plus de temps pour m’endormir dimanche, mais c’est la troisième fois en trois ans que je suis échangé, a-t-il répliqué. Je savais à quoi m’attendre. Je me doutais que ça se rendrait à la limite. Ma femme rigolait hier. Elle est habituée à ça maintenant. Elle était excitée. Elle essayait de deviner où je serais échangé ou si j’allais être échangée. Je vois ça comme une opportunité. Je ne sais pas pendant combien d’années je vais jouer encore. Je m’amuse et j’en profite. Combien de joueurs peuvent dire qu’ils ont eu l’occasion de jouer pour autant d’équipes dans la LNH, jouer en séries et jouer pour une organisation comme les Flyers.

Nate Thompson a été un leader apprécié dans le vestiaire du Tricolore.
Photo d'archives, Agence QMI

Sentiments mitigés

Très respecté pour ses qualités de meneur, Thompson apportera maintenant son expérience à l’équipe d’Alain Vigneault et Michel Therrien avec les Flyers. 

« C’est doux-amer comme sentiment, a-t-il mentionné. J’ai adoré mon temps ici. Il y a un excellent groupe de joueurs et une excellente organisation. Je n’ai que de bonnes choses à dire. C’est dommage, mais j’ai maintenant l’occasion de jouer pour une équipe qui devrait participer aux séries et faire un bon bout de chemin. J’ai hâte et je vais faire ce que je peux pour les aider. »

À l’image d’Ilya Kovalchuk,

Thompson ne détesterait pas porter à nouveau l’uniforme du CH l’an prochain. 

« Oui, c'est possible, a-t-il répondu. La porte n'est pas fermée. On verra ce qui arrivera, mais je reviendrais dans le temps de le dire. »

Pour Thompson, Montréal n’a absolument rien d’un environnement hostile. 

« Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant. J’ai senti qu’il y avait quelque chose de spécial à Montréal. Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis pas une supervedette, je suis un centre de quatrième trio, mais je me faisais reconnaître et les gens reconnaissaient ma contribution. Avoir cette notoriété ici, c’est quelque chose que je n’oublierai jamais. Ce fut toute une expérience. »


En 63 matchs avec le CH, Thompson a obtenu 14 points (4 buts, 10 passes). Il menait l’équipe avec 55,1 % de réussite dans les cercles de mise en jeu.

Matthew Peca s’en va aussi 

Le Canadien a plus tard envoyé l’attaquant Matthew Peca aux Sénateurs d’Ottawa. En retour, le Tricolore a obtenu l’attaquant Aaron Luchuk et un choix de septième tour en 2020. 

Peca faisait partie de l'organisation du Canadien depuis le 1er juillet 2018, lui qui avait signé un contrat de deux ans, d’une valeur annuelle de 1,3 million $. Il deviendra donc joueur autonome sans compensation l’été prochain. 

En 44 parties avec la formation montréalaise, il a amassé trois buts et sept aides pour 10 points. Cette saison, il n’a cependant obtenu aucun point en cinq rencontres. Il a principalement évolué avec le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), où il a touché la cible quatre fois et fourni neuf aides pour 13 points en 34 matchs. 

De son côté, Luchuk est un athlète de 22 ans qui n’a jamais été repêché. Il n’a d’ailleurs pas disputé de parties dans le circuit Bettman. Il s’agit pour lui d’une deuxième transaction en moins d’une semaine, car il était passé de l’organisation des Maple Leafs de Toronto aux Sénateurs, mardi dernier. Luchuk a principalement joué dans la Premier AA Hockey League en 2019-2020.