/sports/others
Navigation

Jeux de Tokyo: composer avec l’incertitude

Jeux de Tokyo: composer avec l’incertitude
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les discussions entourant l’annulation possible des Jeux de Tokyo en raison du coronavirus n’inquiètent pas trop Benoit Huot et Tessa Virtue, qui étaient de passage à la Maison olympique de Montréal mercredi pour une activité de clavardage avec de jeunes élèves canadiens.  

Au cours de sa carrière de paranageur, Huot s’est déjà retrouvé dans une situation similaire où les JO étaient en péril pour des raisons de sécurité.     

«C’est vraiment désagréable et ça arrive tout le temps, a lancé le retraité de 36 ans. À Athènes, il y avait beaucoup de craintes pour la sécurité en raison de la guerre en Irak. À Pékin, on disait qu’il fallait boycotter les Jeux à cause de la situation au Tibet. Et à Rio, c’était le Zika. Ils pensaient vraiment annuler Rio. Finalement, pendant le mois que j’ai été au Brésil, je n’ai pas vu un seul moustique.»     

Huot comprend donc très bien l’incertitude dans laquelle les athlètes sont plongés actuellement.     

«C’est fatigant de s’entraîner à quelques mois des Jeux et d’entendre constamment qu’ils pourraient être annulés. Mais la beauté d’un athlète, ce qu’on appelle le calme olympien, c’est qu’il se remet dans sa zone. Tu te concentres et tu te prépares le mieux possible pour être prêt à performer au moment venu.»     

«Si ça doit être annulé, ce sera annulé. L’athlète ne peut rien y faire. Il faut continuer le plan de match et se dire que toute la planète est dans le même bateau.»     

Penser à l'humanité  

Contrairement à Huot, Tessa Virtue n’a jamais vraiment craint de rater un rendez-vous olympique pour des raisons de sécurité. Même la menace du H1N1 n’a pas entaché son expérience des Jeux de Vancouver en 2010. La situation actuelle l’inquiète davantage, mais pas pour des raisons sportives.     

«C’est surtout préoccupant pour l’humanité, a-t-elle dit. Ça remet les choses en perspective.»     

«En tant qu’athlète, c’est important de rester dans sa bulle, mais c’est aussi important d’être sensible à ce qui se passe dans le monde. Car à tout moment, la bulle peut éclater et tu réalises alors que ce qui se passe est bien plus grand que toi.»