/sports/tennis
Navigation

La Québécoise Leylah Annie Fernandez s’impose à Acapulco

Leylah Annie Fernandez
Photo d'archives, Agence QMI Leylah Annie Fernandez

Coup d'oeil sur cet article

À 17 ans, la Québécoise Leylah Annie Fernandez ne cesse d’impressionner, elle qui a vaincu la Japonaise Nao Hibino, huitième tête de série et 71e raquette mondiale, au deuxième tour de l’Omnium mexicain, mercredi. 

Fernandez l’a emporté en deux manches de 6-3 et 6-0, dominant complètement la deuxième moitié du match. Elle n’a mis que 64 minutes pour vaincre son adversaire, dont 21 pour gagner le second set. Sur les 29 échanges de la deuxième manche, Fernandez n’en a cédé que cinq. 

Opportuniste, l’athlète originaire de Laval, qui occupe le 190e rang du classement de la WTA, a brisé Hibano cinq fois en autant d’occasions. 

Lors des quarts de finale, Fernandez sera confrontée à la jeune Russe Anastasia Potapova, qui est âgée de 18 ans et qui est 97e au monde. Il s’agit d’une rencontre intéressante, d’autant plus que la favorite du tournoi Sloane Stephens, qui figurait dans cette portion du tableau, a été éliminée dès le premier tour à Acapulco. 

Court séjour pour Auger-Aliassime 

De son côté, le Québécois Félix Auger-Aliassime, qui était pourtant la quatrième tête de série du tournoi, s’est incliné dès la deuxième ronde à Acapulco. 

Auger-Aliassime, 19 ans, a perdu en deux manches de 6-4 et 6-4 contre le Britannique Kyle Edmund, classé au 44e rang mondial. 

Occupant pour sa part le 19e échelon du classement de l’ATP, le Québécois a été brisé deux fois dans cette rencontre. Il n’en fallait pas plus pour qu’Edmund se sauve avec la victoire. 

Réussissant 13 as, Auger-Aliassime a bien fait avec son premier service, mais a été moins efficace quand il a eu besoin d’une deuxième balle. Il n’a alors remporté que 10 des 25 échanges, pour un faible taux de réussite 40%, commettant au passage six doubles fautes. 

Auger-Aliassime et Edmund s’affrontaient pour la toute première fois sur le circuit de l’ATP. 

Rafael Nadal, grand favori, Alexander Zverev et Stan Wawrinka étaient les seuls joueurs mieux classés qu’Auger-Aliassime à ce tournoi rassemblant 32 joueurs.