/news/currentevents
Navigation

Diamond Princess: la Québécoise Manon Trudel aurait également le COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Manon Trudel, qui effectuait une croisière de rêve sur le Diamond Princess avant que le voyage ne tourne au cauchemar en raison de la propagation du coronavirus sur le navire, serait maintenant atteinte du COVID-19.  

• À lire aussi: 2700 morts et 40 pays touchés: le nouveau coronavirus se propage dans le monde  

C’est du moins ce qu’a fait savoir sa sœur dans une publication Facebook mercredi matin. «Manon Trudel a le coronavirus, qu’elle a contracté entre le 17 et le 21 février sur le Diamond Princess», a indiqué Flavie Trudel.  

Le conjoint de Manon Trudel, Julien Bergeron, était lui-même atteint. Le couple a été évacué du navire de croisière la semaine dernière. M. Bergeron a été transféré dans un hôpital japonais.  

C’est à ce moment que les deux Québécois ont été séparés. Mme Trudel, qui n’était pas atteinte du COVID-19 à ce moment, a été placée dans une chambre au quatrième étage, tandis que M. Bergeron a été installé au cinquième.  

Comme plus d’une quarantaine de Canadiens et 634 passagers en croisière, selon les dernières informations, il a été infecté par le virus et n’a pu rentrer au pays.  

Le Diamond Princess est devenu le principal foyer d’infection à l’extérieur de la Chine. Le navire est immobilisé au port de Yokohama depuis le lundi 3 février.