/news/currentevents
Navigation

Meurtre de Marylène Lévesque: Eustachio Gallese plaidera coupable

Eustachio Gallese à sa sortie du palais de justice, le 23 janvier.
Photo d'archives, Agence QMI, Marc Vallières Eustachio Gallese à sa sortie du palais de justice, le 23 janvier.

Coup d'oeil sur cet article

Moins d’une semaine après s’être présenté en cour où il a vu la Couronne déposer à son endroit l’accusation la plus grave au Code criminel, soit celle du meurtre prémédité de Marylène Levesque, Eustachio Gallese a décidé de plaider coupable.  

• À lire aussi: La thérapie d'Eustachio Gallese a été ratée, selon un ex-détenu pour meurtre  

• À lire aussi: Eustachio Gallese accusé de meurtre au premier degré  

• À lire aussi: Eustachio Gallese n’avait plus le droit d'aller dans des salons de massages  

L’homme de 51 ans sera amené vendredi en Cour supérieure puis conduit devant le juge Louis Dionne.   

Les avocats, Me Jean-Philippe Lanthier en poursuite et Me Rénald Beaudry, vont ensuite exposer au magistrat le récit de la triste fin de la jeune femme de 22 ans.  

Les éléments d’enquête qui ont permis de faire passer l’acte d’accusation initial de meurtre non prémédité à celui de meurtre au 1er degré seront également présentés à la cour.   

Prison à vie  

Une fois cette étape franchie, l’accusé devra prononcer le mot « coupable » pour ainsi sceller son destin.  

Par la suite, les membres de la famille de la jeune femme qui travaillait comme escorte pourront se faire entendre s’ils le désirent.   

Il s’agit d’une étape souvent cruciale et chargée d’émotion qui permet au président du tribunal et à l’accusé de bien comprendre les conséquences que le crime commis a eues sur leur vie. 

L’homme sera ensuite automatiquement condamné et les termes « prison à vie » sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans devraient être prononcés.

Une sentence automatique puisqu’il s’agit d’un meurtre prémédité et au surplus, dans le cas de Gallese, une récidive puisqu’à l’automne 2006, l’homme avait été trouvé coupable du meurtre au deuxième degré de sa conjointe de l’époque.

Dernier 5 à 7  

Rappelons que le 22 janvier dernier, Eustachio Gallese se trouvait en maison de transition après avoir passé une quinzaine d’années en détention lorsqu’il a donné rendez-vous à la jeune femme dans un hôtel de Sainte-Foy.

Vers 19 h 15, après avoir pris quelques consommations au bar de l’établissement, Gallese et sa victime se sont dirigés vers une chambre de l’hôtel, puis seul, l’accusé a quitté les lieux vers 20 h 45. Quelques heures plus tard, Gallese, titubant, s’est présenté à la centrale du parc Victoria pour y avouer son crime.

C’est à la suite de ces aveux que le corps de la jeune femme, mutilé à de multiples reprises à l’abdomen, a été retrouvé.