/news/politics
Navigation

ACEUM: une meilleure protection pour l'aluminium?

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le Bloc québécois prétend avoir conclu un accord avec le gouvernement Trudeau pour une meilleure protection de l’aluminium dans le cadre du nouvel ALENA, mais les libéraux rétorquent que les discussions à ce sujet ont cours depuis belle lurette.  

«Le Québec vient de faire un gain extrêmement important», a claironné le chef bloquiste Yves-François Blanchet, mercredi matin, en marge de la réunion hebdomadaire de son caucus.  

Sur la foi d’une lettre signée par la vice-première ministre Chrystia Freeland, M. Blanchet soutient que ses troupes ont assuré la mise en place d’un système de surveillance des importations d’aluminium qui permettrait de prévenir le «dumping» par la Chine de ce métal entrant dans la construction des voitures en Amérique du Nord.   

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Mario Simard, député bloquiste de Jonquière dans Le Retour de Mario Dumont à QUB radio:  

On affirme par ailleurs avoir obtenu un engagement ferme de gouvernement Trudeau que, si des tactiques de «dumping» s’avéraient, des négociations seraient menées par Ottawa avec les signataires de l’accord commercial pour inclure dans le traité l’exigence que l’aluminium soit «fondu et coulé» en Amérique du Nord, au même titre que l’acier.  

Rappelons que le Bloc avait voté contre la ratification de la nouvelle mouture de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), rebaptisé Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM). Il estime désormais qu’il peut voter pour.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

De son côté, Mme Freeland a soutenu que les négociations avec les États-Unis et le Mexique pour mieux protéger l’aluminium remontent au début des démarches de renégociation de l’ALENA.  

«On a commencé le travail sur la traçabilité avec les États-Unis en décembre, au Mexique, quand on a signé le protocole des amendements [de l’accord renégocié]», a-t-elle précisé tout en se réjouissant que le Bloc offre maintenant son soutien à la ratification du traité.  

Elle a affirmé que la lettre envoyée aux bloquistes ne fait qu'«expliquer» le travail qui est déjà amorcé.  

M. Blanchet réplique «ne pas en croire un mot» et accuse les troupes libérales de faire de la petite politique partisane. Il a malgré tout répété à plusieurs reprises que Mme Freeland avait été «de bonne foi» dans ses discussions avec le Bloc.  

Le Canada est le seul pays à ne pas encore avoir ratifié l’ACEUM, après que le Mexique et les États-Unis l’eurent entériné.