/24m/job-training
Navigation

Un incubateur nouveau genre voit le jour à Montréal

Happy business people celebrating success at company
nd3000 - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Tester et valider un prototype au sein d’une entreprise bien établie, le rêve de tout entrepreneur néophyte ! Ce sera chose possible pour les cinq jeunes pousses qui feront partie de la première cohorte du programme Genesis. Regard sur un incubateur nouveau genre qui carbure à l’innovation. 

 Zú, l’organisme à but non lucratif derrière le projet, a été fondé afin de mettre à profit le génie entrepreneurial et la créativité québécoise, explique Guillaume Thérien, son directeur général. « Il y a vraiment une vision de rassembler et de propulser tous les créatifs du domaine des arts, de la culture et du divertissement, soutient-il. On encourage beaucoup l’accession à la propriété intellectuelle et la commercialisation d’idées innovantes. »  

 C’est dans cette optique que Genesis a été imaginé. Le programme permettra aux jeunes talents de tester leurs concepts auprès de clients réels. Pour être admissible, une entreprise en démarrage doit compter moins d’un an d’existence tout en ayant conçu un prototype initial. 

 Pendant huit semaines, les « incubés » auront notamment droit à plus de 30 heures d’ateliers, de conférences et de formations pour faire cheminer leur idée. « Ce n’est pas toujours évident pour les nouveaux entrepreneurs d’acquérir de l’expérience et de bâtir la crédibilité et la validité de leur projet, souligne le directeur général de Zú. Un programme comme Genesis [leur offre] une chance en or de peaufiner une idée et de la présenter sur le marché. » Valeur estimée de l’expérience ? Quelque 6000 $ par projet. 

 En contrepartie, ce sera l’occasion pour les entreprises qui prendront part à l’expérience de profiter d’expertises et de solutions nouvelles, en plus d’être plus au fait de ce qui se fait dans d’autres industries. 

Une première collaboration qui bouge

Cette première cohorte est organisée en collaboration avec un chef de file en matière de sports motorisés, Bombardier produits récréatifs (BRP). Plus spécifiquement, le partenariat a été conclu avec BRP-X et son projet The Uncharted Society. « C’est une initiative pour ceux qui n’ont pas l’intention d’acheter une machine, mais qui veulent vivre l’expérience de la motoneige dans le Grand Canyon ou du quatre-roues dans une forêt boréale, par exemple », explique Guillaume Thérien. 

 C’est ici que les jeunes pousses entrent en scène pour mettre de l’avant leur créativité dans des domaines comme la production et la personnalisation de contenu en temps réel, la captation et la visualisation de données, la réalité virtuelle, les objets connectés ou les textiles intelligents, pour donner quelques exemples. 

  • La période d’inscription se termine le 8 mars 2020.
  • Info : zumtl.com