/opinion/blogs/columnists
Navigation

Une star d'Instagram vend son corps sur OnlyFans

Coup d'oeil sur cet article

La star d’Instagram Lysandre Nadeau (338 000 fans sur Instagram et 429 000 abonnées sur YouTube) fait parler d’elle puisque la belle a décidé de vendre des photos de son corps complètement dénudé sur la plateforme OnlyFans.   

Contre un abonnement mensuel, la plateforme permet aux fans des stars d’Instagram de voir du contenu exclusif ou du contenu habituellement censuré par la plateforme. Dit plus clairement, les Instababes, telles des playmates modernes, se servent d’OnlyFans pour faire de l’argent avec des photos d’elles nues. Et ça rapporte. Ça rapporte énormément.     

  • ÉCOUTEZ le commentaire de Geneviève Pettersen à l'émission Les Effrontées, sur QUB Radio:

Ce qui se voulait entre autres, selon la principale intéressée, une expérience sociale, a fait boule de neige. En 6 heures seulement, 513 personnes se sont abonnées à son compte et Lysandre a amassé plus de 8000$. Une heure plus tard, le montant était passé à 11 000$. Dans une story publiée pour décrire son expérience, elle partage sa surprise par rapport à l’engouement suscité par sa démarche et confie à la blague qu’elle songe à faire le tour de l’Europe avec l’argent engrangé.     

Voir cette publication sur Instagram

@picturemeburke 🎣

Une publication partagée par Lysandre Nadeau (@lysandrenadeau) le

  

Mais c’est qui, ça, Lysandre Nadeau? Pour faire une histoire courte, c’est une jeune femme qui a commencé très tôt à faire des vidéos sur YouTube et qui donne dans le contenu un peu trash, mais sympathique. Disons que le brand de Lysandre, c’est de dire les choses telles qu’elles sont et de parler très ouvertement des épreuves qu’elle traverse. Anxiété, consommation d’alcool, ruptures. Tout y passe. Lysandre Nadeau s’est même fait refaire les seins quasiment en direct, ce qui lui avait valu moult critiques à l’époque. Elle a d’ailleurs eu recours aux injections de lèvres et, plus récemment, aux injections dans les fesses. Oui, elle a aussi été vilipendée pour ça.       

On comprend que la jeune femme entretient un rapport compliqué avec son corps (j’ai envie de dire comme nous toutes). D’un côté, elle poste des dizaines de photos semi-érotiques. De l’autre, elle nous confesse ses complexes corporels. Mais bon, comme Lysandre n’est pas à un paradoxe près (encore une fois comme nous toutes), elle a décidé de vendre des photos d’elle nue sur OnlyFans, prétextant qu’elle a tellement investi d’argent sur son corps qu’elle souhaite maintenant le monétiser.      

Mais là, l’internet au complet se demande si c’est de la prostitution, si c’est éthique ou si c’est moralement acceptable pour Lysandre de vendre son corps sur le web. Comme si c’était de nos affaires. C’est vrai que la jeune femme est suivie en grande partie par un très jeune public, dont des personnes mineures. On a peur que ça influence les jeunes filles et que ça les entraîne sur la mauvaise voie, celle de la putasserie et du vice (roulements d'yeux). Je dirai seulement que c’est la responsabilité des parents de surveiller ce que leurs jeunes consomment sur internet et qu’habituellement, les adolescents et les enfants n’ont pas accès à une carte de crédit, condition sine qua non pour voir les photos coquines de l’instagrameuse.       

Mais quand même, la mère en moi a voulu savoir. Car c’est vrai que Lysandre est un modèle pour bien des jeunes filles. J’ai donc interrogé ma fille de 13 ans à l’heure du souper.   

Elle suit Lysandre Nadeau sur les médias sociaux depuis quelque temps. Je lui ai demandé ce qu’elle pensait de tout ça. Sa réponse: les femmes ont le droit de faire ce qu’elles veulent de leurs corps tant qu’elles sont consentantes. Amen.  

C’est le mot le plus important dans tout ça: CONSENTEMENT. Ici on n’a pas affaire à une femme exploitée dont on a saisi le passeport pour lui faire tourner une série de POV dans un motel cheap. Lysandre Nadeau semble en parfait contrôle d’elle-même et en parfaite possession de ses moyens. C’est une adulte qui a décidé de faire de l’argent avec son corps au lieu de le donner gratuitement sur Instagram. Est-ce que c’est mal? Non. Est-ce que ça veut dire que j’aimerais que ma fille fasse la même affaire? Ce serait mentir de dire que oui. Que voulez-vous, c’est difficile de me sortir de la dichotomie de la vierge et de la putain dans laquelle on m’a élevée.      

Parlant de ma fille, je lui ai quand même demandé ce que ça lui faisait de savoir qu’une fille qu’elle admire se montre dans son plus simple appareil sur internet. «Je serais ben que trop gênée pour faire ça, pis ce qui est plate, c’est qu’elle va se faire juger.»     

Voir cette publication sur Instagram

📸 @picturemeburke

Une publication partagée par Lysandre Nadeau (@lysandrenadeau) le

Et malheureusement, ma fille a raison. Lysandre Nadeau se fait juger. Oh, elle a bien eu des messages d’encouragement, mais globalement, ce que je peux lire jusqu’ici ce sont des commentaires où on la qualifie de petite guidoune. C’est dommage et paradoxal qu’on en soit encore à dénigrer les filles qui se dénudent pour de l’argent alors que toute l’industrie publicitaire est basée sur le corps des femmes. Et c’est quand même pas mal hypocrite de juger une personne qui tire profit de l’érotisme alors que l’industrie de la pornographie génère des milliards de dollars. C’est drôle, hein? D’un côté on fait l’apologie des bonnes filles vertueuses qui n’en montrent pas trop, mais derrière les portes closes, on se touche en pensant à celles qu’on n'oserait pas présenter à nos mères. Comme quoi rien ne change vraiment.