/news/politics
Navigation

Blocus ferroviaires: où sont les ministres responsables, demande le PQ

Blocus ferroviaires: où sont les ministres responsables, demande le PQ
Photo d'Archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

En pleine crise des blocus ferroviaires, le Parti québécois lance un «avis de recherche»: où sont les ministres de la Sécurité publique et des Affaires autochtones du gouvernement Legault?  

«Elles sont imputables. Elles ont des comptes à rendre à la population», a affirmé jeudi le chef parlementaire du Parti québécois (PQ), Pascal Bérubé, par voie de communiqué.   

Le parti d’opposition déplore que le gouvernement ait délégué un adjoint parlementaire, le député Ian Lafrenière, pour faire la tournée des médias plutôt que les ministres concernés au lendemain d’une déclaration controversée du premier ministre François Legault sur la présence d’armes d’assaut à Kahnawake, sur la Rive-Sud de Montréal.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Pascal Bérubé à QUB radio:  

Ni la ministre suppléante responsable de la Sécurité publique, Andrée Laforest, ni celle responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, ne se sont pas adressées aux médias mercredi à la sortie de la rencontre hebdomadaire qu’ils tiennent avec leurs homologues.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Faire preuve de leadership, s'impliquer, demeurer en lien avec les autorités fédérales, garder un œil sur les négociations et rendre compte de celles-ci à la population font pourtant notamment partie des tâches qui leur sont imparties, selon le PQ.   

«C'est important; je les invite à tenir des points de presse quotidiens consacrés à la crise ferroviaire, lors desquels elles pourraient faire le point sur l'état des discussions», a indiqué la porte-parole en matière de Sécurité publique pour le Parti Québécois, Lorraine Richard.