/world
Navigation

COVID-19: Où en est l’épidémie de coronavirus?

COVID-19: Où en est l’épidémie de coronavirus?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une liste de pays touchés qui s'allonge, La Mecque qui suspend l'entrée de pèlerins, des fermetures d'écoles dans plusieurs pays, les bourses qui plongent... Voici les principaux développements dans le monde liés au coronavirus, ces dernières 24 heures.  

• À lire aussi: 750 000 masques achetés en urgence 

• À lire aussi: Le virus freine nos athlètes 

Plus de 45 pays touchés  

Le coronavirus a contaminé plus de 81 000 personnes et fait plus de 2760 morts dans le monde, selon le dernier bilan officiel, communiqué mercredi soir par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Plus de 40 morts (pour plus de 2900 contaminations confirmées) ont été recensés hors de Chine, selon un bilan mercredi soir de l'OMS. Ce chiffre grimpe à plus de 60 si on y ajoute les décès plus récents annoncés par certains pays et pas encore comptabilisés par l'organisation.  

L'épidémie, apparue en décembre en Chine, semble avoir atteint un pic: les autorités ont annoncé, jeudi, 29 nouveaux décès en 24 heures, le plus faible nombre en près d'un mois. Et le nombre quotidien de nouvelles contaminations est désormais supérieur hors de Chine qu'en Chine, selon l'OMS.  

Le coronavirus a fait son apparition dans plusieurs nouveaux pays – Estonie, Danemark, Grèce, Norvège, Macédoine du Nord, Roumanie, Géorgie, Pakistan, Brésil –, ce qui porte à plus de 45 le nombre de pays désormais affectés.  

La Corée du Sud, deuxième foyer de contamination après la Chine, recensait jeudi près de 1600 cas et 12 décès, l'Iran, 26 décès pour 245 cas signalés.  

En Europe, l'Italie, pays le plus touché, a atteint mercredi soir la barre des 400 cas recensés et compte 12 morts. En France, le bilan est désormais de 2 morts (pour 18 cas d'infection enregistrés).  

Quant à l'Amérique latine, elle a connu, mercredi, son premier cas, avec un Brésilien de retour de Lombardie.  

Pèlerinages et exercices militaires suspendus  

L'Arabie saoudite a suspendu, jeudi, à titre temporaire l'entrée sur son territoire des musulmans souhaitant effectuer la Oumra, pèlerinage à La Mecque pouvant être réalisé toute l'année (à la différence du Hajj, prévu cette année en juillet-août).  

L'Iran a, de son côté, annoncé des restrictions à la libre circulation à l'intérieur du pays pour les personnes infectées ou soupçonnées de l'être.  

Les États-Unis et la Corée du Sud ont annoncé la suspension d'exercices militaires conjoints.  

Les États-Unis se disent prêts  

Le président américain, Donald Trump, a affirmé mercredi que les États-Unis, relativement épargnés jusqu'ici, étaient prêts à répondre à l'épidémie à «une échelle beaucoup plus grande». «Les hôpitaux de certains États libèrent des chambres et construisent des espaces de mise en quarantaine», a-t-il expliqué, estimant qu'une large propagation dans le pays n'était «pas inévitable».  

Écoles fermées  

Le Japon a annoncé la fermeture temporaire des écoles, collèges et lycées à partir de lundi, jusqu'aux vacances du printemps. Quant à la Corée du Nord, qui n'a enregistré aucun cas, elle reporte sine die la rentrée scolaire.  

Les autorités irakiennes ferment écoles, universités, cinémas et cafés jusqu'au 7 mars.  

Sport et économie touchés  

Le match de rugby du Tournoi des six nations entre l'Irlande et l'Italie, prévu le 7 mars à Dublin, a été reporté à une date inconnue.  

Les finales de la Coupe du monde de ski se disputeront bien à Cortina (Italie), du 18 au 22 mars, mais sans public.  

Dans le secteur économique, les bourses mondiales continuent de plonger et les compagnies aériennes de pâtir de l'épidémie.  

Air France va prendre des mesures d'économie, allant de la réduction de dépenses au gel de certaines embauches.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.