/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Canadien bousille une autre avance de deux buts

Le CH s’incline 5 à 2 devant les Rangers

Coup d'oeil sur cet article

Les bonnes équipes vont apprendre de leurs erreurs. Les mauvaises équipes retombent dans le même piège, recréant les mêmes bêtises.  

• À lire aussi: Un effondrement  

• À lire aussi: «On ne peut pas jouer pour les joueurs» -Claude Julien  

Le Canadien a encore une fois inventé une façon de perdre une avance de deux buts dans un match. Menés 2 à 0 après 38 minutes, les Rangers ont reversé le CH 5 à 2, jeudi au Centre Bell.    

Tomas Tatar a réalisé une feinte savante pour déjouer Alexandar Georgiev en fin de deuxième période. À ce moment, le Tricolore menait 2 à 0. Sur la passerelle de presse, les mauvaises langues ont immédiatement dit que c’était un mauvais présage. Et ç’a été le cas.    

Les Rangers ont imité les Canucks de Vancouver, les Red Wings de Detroit, les Stars de Dallas et les Coyotes de l’Arizona en effaçant un retard de 2 à 0 pour en ressortir avec la victoire. C’était ainsi la cinquième fois en neuf matchs que le CH perdait un match qu’il menait pourtant 2 à 0.    

« Nous devrions continuer à jouer de la même façon. Depuis le niveau pee-wee, nous apprenons à jouer comme si le pointage était de 0 à 0 même quand nous menons par quelques buts », a déclaré Carey Price en se mordant les lèvres.    

 

 

Nuage sombre  

Dans le vestiaire après le match, on cherchait des mots pour expliquer les déboires de l’équipe à protéger une avance. Après la visite des Canucks mardi à Montréal, Jordan Weal et Max Domi se creusaient également les méninges pour trouver des explications.    

« Nous essayons de ne pas trop y penser, a résumé Phillip Danault. Mais on dirait qu’il y a un gros nuage gris au-dessus de nos têtes. Ce nuage nous suit depuis le début de l’année. Il faut devenir plus fort mentalement et apprendre à ne pas jouer sur les talons. Il faut jouer le même match de la première à la dernière période. »   

 

AFP

 

Les Rangers ont touché la cible cinq fois d’affilée, mais quatre fois en troisième période. Envoyé dans la mêlée dans une 11e rencontre d’affilée, Price a manqué de souffle lors du dernier tiers, comme ses coéquipiers. Il a été déjoué par Mika Zibanejad, Adam Fox et Ryan Strome.    

En conférence de presse, Claude Julien a perdu patience lorqu’un collègue lui a demandé si son gardien pouvait ressentir la fatigue, rappelant qu’il avait réalisé de gros arrêts face aux « Blueshirts ».   

 

AFP

 

Oui, Price a fait de bons arrêts, mais le CH devrait arrêter de presser le citron avec le numéro 31, surtout dans une saison qui est déjà à l’eau.  

 

  • L'animateur de TVA Sports Jean-Philippe Bertrand est revenu sur la défaite du CH à Dutrizac sur QUB radio: 

Ce qu’on a remarqué...   

Mauvaises punitions  

Brendan Gallagher joue toujours avec cœur. On ne lui reprochera jamais son intensité. Mais il y a parfois des moments où il gère moins bien ses émotions. En troisième période, le numéro 11 a visité à deux reprises le banc des punitions. Les deux fois, il a été chassé alors qu’il se retrouvait en territoire ennemi. Les Rangers ont passé le K.-O. au CH en marquant pendant sa deuxième punition. Ryan Strome a redirigé une frappe de Tony DeAngelo.     

Panarin dans un groupe rare  

Artemi Panarin a rapidement changé l’image des Rangers cette saison. Acquis pour la coquette somme de 81,5 millions pour les sept prochaines années (11,643 M$), le Russe a dynamisé l’attaque des « Blueshirts » avec 87 points (32 buts, 55 passes) en 62 matchs. En troisième période, il a obtenu des passes sur le but égalisateur de Mika Zibanejad et celui de Strome. Le 21 février, il a atteint le plateau des 400 points dans la LNH. Des joueurs actifs de la LNH, seuls Ovechkin, Crosby, McDavid et Malkin ont aussi atteint ce chiffre à leur cinquième saison.     

Horrible troisième  

Le CH devrait apprendre de ses erreurs. En troisième période, la bande à Claude Julien a joué avec la peur de perdre, arrêtant d’attaquer. Les Rangers ont malmené leurs rivaux 15 à 9 dans la colonne des tirs, mais surtout 4 à 0 dans celle des buts. C’était assez pour faire subir le même cauchemar au Tricolore.   

  

+
Fox et DeAngelo
Les Rangers ont deux défenseurs mobiles et rapides en Adam Fox et Anthony DeAngelo. Ils ont contrôlé le jeu en troisième période.
-
Le CH
Le Canadien a recyclé la même formule pour subir un autre revers. C’était la 13e fois cette saison que le Tricolore perdait une avance de deux buts pendant un match.
5
2
Première période
1-Mon: Max Domi (16) (Petry, Tatar)3:12
Punitions: Petry (Mon) 0:13, Fox (NYR) 4:53, Fast (NYR) 9:03.
Deuxième période
2-Mon: Tomas Tatar (22) (Gallagher, Danault)17:01 3-NYR: Phillip Di Giuseppe (1) (Fox, Lindgren)18:34
Punitions: Banc (NYR) (purgée par Kreider) 11:42.
Troisième période
4-NYR: Mika Zibanejad (30) (Panarin, Gauthier)11:06 5-NYR: Adam Fox (7) (Lindgren, Strome)12:21 6-NYR: Ryan Strome (17) (DeAngelo, Panarin)AN-15:23 7-NYR: Ryan Strome (18) (Staal, Georgiev)FD-18:27
Punitions: Gallagher (Mon) 7:58, Gallagher (Mon) 13:53.
Tirs au but
Rangers NY 9 - 11 - 15 - 35 Montréal 13 - 12 - 9 - 34
Gardiens:
NYR: Alexandar Georgiev (G, 16-12-1); Mon: Carey Price (P, 26-23-6).
Avantages numériques:
NYR: 1 en 3, Mon: 0 en 3.
Arbitres:
Justin St-Pierre, Brian Pochmara.
Juges de lignes:
Brian Murphy, Michel Cormier.
ASSISTANCE:
20 946.
Adam Fox
Tomas Tatar
★★
Mika Zibanejad
★★★