/news/currentevents
Navigation

L’avocat de la défense s’est questionné sur l’encadrement de Gallese

c
Photo courtoisie, SPVQ Eustachio Gallese

Coup d'oeil sur cet article

Le réputé avocat qui a représenté Eustachio Gallese au cours des dernières semaines a profité du plaidoyer de culpabilité de son client pour dénoncer le processus de réhabilitation qui lui a permis de fréquenter des salons de massage. 

• À lire aussi: Eustachio Gallese plaide coupable: Marylène Lévesque a reçu «plus de 30 coups de couteau»  

Me Rénald Beaudry compte plus de 35 ans d’expérience en droit et il est l’un des avocats criminalistes les plus respectés de Québec.  

«Chronique d’une mort annoncée»  

S’adressant au juge Louis Dionne tout juste avant que ce dernier ne rende sa sentence, il a d’abord spécifié que les propos qu’il allait tenir «n’engageaient que lui» et qu’il ne s’agissait pas là «d’un essai pour amoindrir la responsabilité criminelle de son client».  

«Comment une institution qui a une responsabilité sociale si importante a-t-elle pu permettre à mon client d’aller dans des salons de massages érotiques une fois par mois pour aller assouvir ses instincts sexuels et ainsi commettre une infraction criminelle?» a-t-il demandé.  

«Pourquoi cette même institution, qui a retiré à la fin de l’été 2019, à mon client, cette permission, n’est-elle pas arrivée à prendre tous les moyens nécessaires pour surveiller ses allées et venues?»  

«Devant l’évidence de ce que je viens de vous dire, si j’avais un livre à écrire concernant ce dossier, bien tristement, il pourrait s’intituler “Chronique d’une mort annoncée”», a-t-il laissé tomber, en ajoutant à nouveau que tout cela n’excusait en rien les gestes posés par Eustachio Gallese.  

«Marylène Lévesque n’aurait jamais dû mourir de cette façon. Elle ne méritait pas ça. Personne ne mérite ça», a-t-il dit.