/news/currentevents
Navigation

Fillette de 5 ans seule dans la rue: le conducteur d’autobus fautif de retour au boulot

Savie St-Laurent et sa fille Esmée
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Savie St-Laurent et sa fille Esmée

Coup d'oeil sur cet article

Le chauffeur d’autobus qui a laissé une fillette de cinq ans toute seule sur le bord du chemin, à Charlesbourg,  a déjà repris du service, moins de deux semaines après l’incident qui a traumatisé la petite fille. 

• À lire aussi: Une fillette de 5 ans s’est retrouvée seule dans la rue  

Le 11 février dernier, Savie St-Laurent a eu la frousse de sa vie lorsqu’un chauffeur d’autobus suppléant a raté deux fois l’arrêt de sa fille de 5 ans pour la déposer à plusieurs centaines de mètres de chez elle. 

C’est une dame qui a vu la fillette en pleurs sur le bord de la route qui l’a recueillie chez elle et qui a contacté les autorités.

Le conducteur fautif, qui faisait un remplacement, avait été suspendu le temps qu’une enquête interne soit menée par Autobus Laval, la compagnie visée dans cette affaire.

De bonnes intentions

Or, depuis que celle-ci a été conclue, il y a un peu plus d’une semaine, l’employé en question a pu reprendre du service, mais sur un autre trajet. 

« Des mesures disciplinaires ont eu lieu », rapporte vaguement la compagnie de transport, sans entrer dans les détails. Autobus Laval a précisé que l’homme avait une trentaine d’années d’expérience dans le domaine et qu’il avait un dossier exemplaire.

Selon la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, le chauffeur n’avait pas vu la mère de l’enfant dans son entrée. Il a donc ramené la fillette au service de garde de l’école La Fourmilière, comme c’est prévu dans le protocole.

L’enfant a cependant été rembarquée sur un autre trajet, par la suite, et déposée au mauvais endroit.

« Au départ, je crois que les intentions étaient bonnes, en voulant accommoder un parent. Mais malheureusement, ç’a occasionné une autre erreur à ce moment-là », explique la secrétaire générale de la Commission scolaire, Martine Chouinard.

« Je trouve ça épouvantable »

La petite Esmée a refusé de prendre le transport scolaire pendant plusieurs jours à la suite de l’incident, manquant quelques jours d’école par le fait même. 

Aujourd’hui, elle se porte mieux, mais sa mère réclame le congédiement de l’employé, pour éviter qu’une situation semblable se reproduise avec un autre enfant. 

« Je trouve ça épouvantable, sérieusement ! Quelqu’un de sensé n’aurait jamais fait ça. Si dans sa tête [au conducteur], c’est normal de laisser un enfant de cinq ans sur le bord de la rue alors qu’il n’y a personne, il ne serait plus censé être chauffeur d’autobus », tranche-t-elle.

Sur le même sujet