/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

Le Montréal souterrain se transforme en immense jeu d’évasion

Le Montréal souterrain se transforme en immense jeu d’évasion
Crédit photo : Romain Guilbault - Courtoisie Échappe-toi

Coup d'oeil sur cet article

À l’occasion de l’évènement Nuit Blanche qui se déroule le 29 février, Échappe-toi collabore avec le festival Art Souterrain pour transformer l’underground montréalais en un jeu d’évasion épique.   

En interactions avec 80 comédiens, les joueurs auront une cinquantaine de casse-têtes à résoudre. Les activités se poursuivront jusqu'au 22 mars.           

On a rencontré Emmanuel de Gouvello, le fondateur d’Échappe-toi, pour discuter de son modèle d’affaires dans un domaine qui n’existait pratiquement pas il y a une dizaine d’années.          

Emmanuel de Gouvello, fondateur des centres Échappe-toi
Crédit photo : Romain Guilbault - Courtoisie Échappe-toi
Emmanuel de Gouvello, fondateur des centres Échappe-toi

  

En mode précurseur           

Inspiré par les jeux vidéo d’énigmes, le concept du jeu d’évasion remonte aux années 2000 et s’est initialement développé au Japon.           

C’est en 2014 qu’Emmanuel a lancé Échappe-toi, le premier projet du genre au Québec.           

Le Montréal souterrain se transforme en immense jeu d’évasion
Crédit photo : Romain Guilbault - Courtoisie Échappe-toi

«Un dimanche après-midi, un ami m’a invité à un BBQ chez lui pour me proposer de partir une entreprise où un groupe de gens doit travailler ensemble pour s’échapper d’une pièce.»          

Emmanuel avait alors passé les dernières années comme consultant auprès d'entrepreneurs en démarrage.          

«Aider les autres à partir en affaires, c’est bien, mais au bout d’un certain temps j’avais besoin de recommencer un projet d’entreprise», confie celui qui avait été à la tête d’une agence de marketing web de 2003 à 2009.           

  

Résister au feu des Dragons         

En 2015, son passage à l’émission de télévision Dans l’œil du dragon était une occasion de rencontrer les bonzes de l’entrepreneuriat dans la province.          

«La proposition de 400 000$ pour une part de 50% de la compagnie était super, mais j’avais déjà en tête un plan de développement pour le projet», précise le fondateur d’Échappe-toi.          

Le Montréal souterrain se transforme en immense jeu d’évasion
Crédit photo : Romain Guilbault - Courtoisie Échappe-toi

«Le but n’était pas seulement de gagner en visibilité, mais aussi en conseils et en contacts.»          

Étant donné que les affaires roulaient à mille kilomètres à l’heure, Emmanuel devait ressortir ses réflexes de coaching entrepreneurial, afin d’assurer la viabilité du projet.          

«J’ai travaillé jour et nuit. On voulait être les premiers.»          

Devenu le plus gros joueur dans son secteur depuis, Échappe-toi se démarque grâce à ses évènements dans des lieux d’exception.          

«Il y a un an et demi, on a décidé d’aller voir le Musée des Beaux-Arts de Montréal pour leur proposer un jeu d’évasion.»          

Le Montréal souterrain se transforme en immense jeu d’évasion
Crédit photo : Romain Guilbault - Courtoisie Échappe-toi

Ce partenariat a mené à d'autres évènements à succès, dont celui qui s'est déroulé pendant l’Halloween à Pointe-à-Callière dans la Cité d’archéologie et d’histoire à Montréal.          

«L’objectif a toujours été de raconter l’histoire locale avec nos jeux. On a un atelier où on crée tous nos meubles avec les tiroirs secrets qui renferment des codes.»          

  

Sa recette du succès en affaires          

«Comme on a toutes les chances de se planter, mieux vaut trouver sa satisfaction ailleurs que dans l’argent. Mais aussi, il ne faut pas trop suivre les conseils des autres. C’est l’entrepreneur qui prend tout le risque. C’est son projet.»          

Pour la programmation d’Échappe-toi, du 29 février au 22 mars 2020 dans le réseau souterrain montréalais, c’est ici!   

  

  

  

  

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux