/misc
Navigation

Aux trousses des perchaudes

campeau
Photo courtoisie David Vadnais exhibe une belle perchaude capturée avec un petit Puppet Minnow.

Coup d'oeil sur cet article

Recherchée pour sa chair savoureuse, la perchaude demeure très active tout au long de l’hiver.  

Certains adeptes affirment qu’il est facile de capturer ce petit percidé. Cet énoncé est vrai dans bien des cas, mais il faut toutefois comprendre que les résultats ne sont jamais garantis. Certaines techniques, leurres, appareils et équipements vous permettront de faire plus de captures.  

Où sont-elles ?  

« Les perchaudes se déplacent généralement en groupe de plusieurs individus. Une famille peut compter de 50 à plus de 100 spécimens nageant sans cesse, dans un synchronisme parfait » expliquait le spécialiste de pêche blanche David Vadnais. Il poursuivait en précisant : « elles vont sillonner les baies peu profondes, les pointes de roches ainsi que les secteurs de plantes aquatiques encore présentes. Ces spots d’herbiers sont à mon avis un des meilleurs types d’environnement pour trouver la perchaude ».  

Les regroupements de plantes aquatiques servent de cachette, mais aussi de garde-manger. Si vous connaissez des endroits comme celui-ci, vous auriez intérêt à prospecter tout le secteur. Il s’agit d’un véritable aimant à petits percidés. Généralement, la majorité des perchaudes vont évoluer dans moins de 10 mètres de profondeur. N’hésitez toutefois pas à tenter votre chance jusqu’à 18 - 20 mètres. De gros sujets y séjournent parfois. Une étude a démontré que cette espèce pouvait se déplacer exceptionnellement jusqu’à 50 mètres de profondeur.  

L’expert David Vadnais précisait que : « l’avant-midi est sans contredit le meilleur moment pour viser cette espèce. Mais, il arrive à l’occasion qu’elle demeure active tout au long de la journée ». Il surenchérissait en ajoutant : « il m’est arrivé à quelques occasions d’obtenir du succès dans la dernière heure, et ce, jusqu’à la
noirceur totale ».  

Leurres  

Les manufacturiers proposent une quantité astronomique d’offrandes conçues pour leurrer la perchaude. Parmi les plus populaires, il y a les bibittes qui sont en fait des imitations de nymphe des glaces ou d’insecte. On les retrouve sous différentes formes et couleurs dans toutes les boutiques de pêche. Lorsque permis, garnissez votre hameçon avec une partie de mené mort. Un œuf artificiel, un bout de ver ou un leurre olfactif sous forme de gel, pâte, poudre ou liquide générera aussi d’excellents résultats. La perchaude a du pif ! L’odorat de cette espèce est très développé et l’aspect olfactif peut faire une grande différence. Parmi les nombreuses bonnes couleurs de leurres, il y a le vert, le chartreuse, l’oranger, etc.  

Perche  

Une canne ultra légère, d’une longueur de 60 ou 66 cm (24 ou 26 po.), sera parfaite pour vous amuser à capturer cette espèce. Équipez-là avec un moulinet miniature pour le lancer léger et remplissez-le avec du fil tressé de 4 livres de résistance. Nouez un bas de ligne en fluorocarbone Maxima de 90 cm, d’une résistance de 3 ou 4 livres.  

Pour les pêcheurs de brimbale, un modèle traditionnel en bois sera parfait. Certains adeptes confectionnent eux-mêmes leur arsenal. Nul besoin d’y ajouter un moulinet. Lors d’une discussion avec David Vadnais, il expliquait « qu’avec l’abolition du mené vivant en 2017, l’appât idéal est désormais le ver de terre. Que ce soit un leurre artificiel ou un ver de terre, faites évoluer votre présentation entre 30 et 60 cm du fond. Pour augmenter vos chances, selon la réglementation au Québec, il est possible d’attacher jusqu’à trois hameçons sur votre fil ».  

Appareil techno  

De nos jours, l’électronique est très populaire et aide grandement au succès des pêcheurs sur glace. Le sonar de type flasher révèle la présence de poisson, mais aussi son humeur. La nouvelle technologie LiveScope est encore plus précise et affiche en temps réel, sous forme d’images concrètes, ce qui passe sous la glace. Si aucune perchaude n’est détectée, ne perdez pas votre temps, changez de secteur. Cet appareil peut faire la différence entre une sortie ordinaire et une sortie fructueuse. La perchaude est présente à de nombreux endroits aux Québec. Plusieurs cours d’eau comme le fleuve Saint-Laurent, le lac Saint-Louis, la baie Missisquoi, le lac Brome, le lac Memphrémagog et plusieurs autres abritent des populations notables et très intéressantes pour la pêche sportive. C’est là, le meilleur prétexte pour sortir votre canne, vos brimbales et aller vous amuser à capturer cette espèce.  

Le top 13 pour la perchaude sous la glace  

campeau
Photo courtoisie
  • Buck Shot Rattle Spoon, Northland  
  • Flutter Spoon, Northland  
  • Syclops, Mepps  
  • Swedish Pimple  
  • Puppet Minnow  
  • Jigging Rap  
  • UV Buck Shot Spoon  
  • Forage Minnow Jig  
  • Nymphe des glaces (bibitte)  
  • W10 Wabler, Williams  
  • Mud Bug, Northland  
  • Gulp Alive Minnow  
  • Micro Nymphe Mister Twister    

► Je vous invite à me suivre sur Facebook