/auto/reviews
Navigation

Le favori des nomades de la route

0302 - AUTO - chronique JB
Photos courtoisie, Safari Condo Le Sprinter XL Go-Van est un VR de classe B de 22 pi conçu par Safari Condo en collaboration avec le blogueur de go-van.com Julien Roussin-Coté.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis une vingtaine d’années, Safari Condo fait voyager les Québécois à bord de véhicules récréatifs de conception raffinée. Pour 2020, le constructeur beauceron lance un VR d’un nouveau genre : le Go-Van. 

Les véhicules récréatifs sont le reflet des tendances du moment. Prenez le tourisme d’aventure, par exemple. Ce phénomène qui gagne en popularité depuis quelques années a fait naître une nouvelle catégorie de VR. Ces véhicules ne visent pas les voyageurs rivés aux grands réseaux routiers et aux terrains de camping recommandés par Good Sam. Ils sont conçus pour des bourlingueurs en quête de découvertes, qui préfèrent rester à l’écart des sentiers battus, mais aussi pour ces nomades de la route vivant ce que les anglophones appellent la « Van life ». C’est pour eux que Safari Condo a créé le Go-Van. 

Ce véhicule a beaucoup en commun avec les modèles de ce constructeur beauceron actif depuis 22 ans, à commencer par la fenestration généreuse qui éclaire abondamment l’intérieur. Mais, ce modèle-ci a été mis au point en collaboration avec un « vanlifer » : Julien Roussin-Coté, blogueur de go-van.com (d’où le nom). Depuis 2013, ce passionné a utilisé une douzaine de véhicules différents, sans compter qu’il vit dans des Safari Condo depuis trois ans ! 

Avec son aide, le constructeur beauceron a imaginé une conception épurée optimisant les espaces de rangement et laissant place à plusieurs petits détails originaux. Je pense, par exemple, aux panneaux d’armoire pouvant servir de tableau à sec (idéal pour tapisser l’intérieur de notes de voyage), mais aussi à ces robustes crochets et fixations pour le plafond et la zone cargo. 

UN VÉHICULE QUI S’ADAPTE 

Le Go-Van peut être personnalisé
de multiples façons, comme le
démontrent ces roues en alliages 
noires et l’échelle menant au toit.
Photos courtoisie, Safari Condo
Le Go-Van peut être personnalisé de multiples façons, comme le démontrent ces roues en alliages noires et l’échelle menant au toit.

La personnalisation du Go-Van a donc beaucoup d’importance. Pour accentuer son côté pratique et son autonomie, l’acheteur peut donc choisir, par exemple, de l’équiper de panneaux solaires sur le toit, de marchepieds tubulaires, d’un tiroir coulissant dans la zone cargo, de lumières latérales et frontales, et même d’une terrasse en bois avec une échelle y menant ! L’apparence n’a pas été négligée non plus, comme en témoignent le capot à fini noir mat et les roues en aluminium noir, qui figurent parmi les options. 

À l’intérieur, on retrouve une table spacieuse servant, tantôt d’espace de travail, tantôt de coin-repas pour quatre personnes. Il y a aussi un grand comptoir, une cuisinière encastrée à deux ronds et un chauffe-eau de 15 L, tous deux alimentés au GPL, de même qu’un frigo de 3,5 pi3. À l’arrière, on retrouve un grand lit (60 x 76 po) à hauteur ajustable électriquement grâce à l’ingénieux système Flex. Il permet de moduler l’espace de rangement sous le lit, selon ce qu’il faut y ranger (ces coûteux vélos de montagne, la planche à rame, les sacs à dos, etc.) tout en préservant l’espace nécessaire pour coucher quatre personnes confortablement. 

Pour mieux répondre aux attentes des jeunes familles, les créateurs de Safari Condo ont imaginé une formule nouvelle évitant de sacrifier l’espace de rangement pour avoir des lits décents pour deux enfants. Ils offrent désormais un toit ouvrant avec toile qui procure une espace décent pour coucher deux personnes au-dessus de l’habitacle.  

À l’instar des autres modèles de la marque, 
l’intérieur du Go-Van est très lumineux 
grâce à une fenestration très généreuse.
Photos courtoisie, Safari Condo
À l’instar des autres modèles de la marque, l’intérieur du Go-Van est très lumineux grâce à une fenestration très généreuse.

Pour la dotation de série, Safari Condo a prévu un réservoir d’eau potable de 100 L, un réservoir d’eau grise de 90 L, une toilette portative et une douche arrière extérieure. Un grand moustiquaire pour les portières arrière permet aussi de dormir à l’air libre, lorsqu’on ne peut le faire à la belle étoile. Et puis, il y a cet auvent latéral manuel de plus de 13 pi (électrique en option) qui ajoute un espace ombragé à l’extérieur pour contrer les effets parfois néfastes du soleil. 

POUR SPRINTER ET PROMASTER 

La formule Go-Van se veut donc simple et malléable. Le constructeur l’a d’ailleurs développée tant pour le Mercedes-Benz Sprinter que le Ram ProMaster, avec une dotation proche des versions XL.  

D’un point de vue technique, le Sprinter, modèle dont nous avons fait l’essai, est un modèle de 22 pi à toit surélevé, celui qui permet à un « grand six pieds » de se tenir debout à bord. Ce véhicule peut être muni de quatre roues motrices, une option coûteuse, certes, qui plaira néanmoins aux voyageurs hardis.  

Le V6 turbodiesel de 3,0 L et 188 ch, le moteur favori, produit 325 lb-pi de 1400 à 2400 tr/min. Il assure d’excellentes reprises à vitesse moyenne et élevée, en plus de fournir amplement de puissance lors de longues ascensions. Il est jumelé à une boîte de vitesses automatique à 7 rapports, souple et discrète. En outre, il permet de réaliser une consommation moyenne d’à peine 11,5 L/100 km sur grand-route. Et dire que certains utilitaires populaires, qui sont beaucoup plus légers, ne sont même pas aussi écoénergétiques que cela !   

Le Sprinter peut aussi recevoir un 4-cylindres turbo à essence, jumelé à une boîte automatique à 9 rapports. Ce groupe motopropulseur fournit la même puissance que le turbodiesel, mais à plus haut régime (5000 tr/min contre 3800). De plus, il produit beaucoup moins de couple : 258 lb-pi de 2500 à 3500 tr/min. Pour sillonner les routes de montagne, il sera beaucoup moins intéressant. Par ailleurs, même s’il s’avère aussi peu gourmand (nous avons obtenu une moyenne de 11,9 L/100 km lors de notre essai), son autonomie restera inférieure puisqu’il est associé à un réservoir de 83,3 L, alors que le turbodiesel a un réservoir de 92,7 L.  

VIVEMENT LE TURBODIESEL 

Chacun de ces deux moteurs confère un caractère différent au VR de Safari Condo. Durant les premiers instants d’une accélération, jusqu’à environ 50 km/h, le 4-cylindres à essence paraît plus vif. Au-delà, il s’essouffle progressivement, alors qu’au contraire le turbodiesel procure au conducteur une accélération constante et très linéaire, sans oublier ses reprises qui sont nettement plus convaincantes. Le moteur à essence rend aussi le train avant plus léger. On le constate dès que le véhicule effectue un départ arrêté sur une surface glissante. En outre, lors de notre essai, les pneus Michelin Agilis du modèle à moteur à essence ont rendu le roulement rugueux sur belle route, en plus d’être bruyants. Deux irritants que les pneus Kumho du modèle turbodiesel, que nous avons également conduit, ne causaient pas.  

Ces observations sont toutefois bien secondaires par rapport aux nombreuses qualités du VR réalisé par Safari Condo. Le Go-Van se démarque par une conception réfléchie, des matériaux de haute qualité utilisés et un soin maladif apporté à la finition. Pas surprenant que dans l’univers des VR, les Safari Condo soient si recherchés, qu’ils soient neufs ou d’occasion.  

Alto allongé 

Safari Condo 
Alto F2414.
Photos courtoisie, Safari Condo
Safari Condo Alto F2414.

La 33e édition du Salon du véhicule récréatif s’installe au Palais des congrès de Montréal à partir du 5 mars. Les amateurs y verront une foule de nouveautés présentées par plus de 120 exposants.  

Safari Condo y dévoilera d’ailleurs l’Alto F2414, le premier modèle de sa nouvelle série F24 de caravanes de 24 pi. Fabriquée avec les mêmes matériaux ultralégers que les autres Alto, elle se distingue, entre autres, par son rangement généreux et un cabinet de toilette indépendant de la douche.  

Dotée de deux essieux, qui assurent une stabilité optimale sur route, cette caravane a un poids de base de 1330 kg (2 935 lb). Elle serait la plus légère de sa catégorie, affirme le constructeur, ce qui permet à plusieurs VUS populaires de la remorquer.  

Le Salon du VR sera présenté à Montréal du 5 au 8 mars. Il déménage ensuite à Québec, au Centre de foires ExpoCité, du 26 au 29 mars. 

FICHE TECHNIQUE 

Prix de base   

  • 131 067 $ (turbodiesel).  

Groupe motopropulseur 

(1) V6 turbodiesel DACT, 3,0 L, 188 ch à tr/min, 325 lb-pi à 1400-2400 tr/min. Boîte de vitesses automatique à 7 rapports. Roues motrices arrière ou 4x4. 

Particularités  

Suspension indépendante aux roues avant, essieu rigide à l’arrière ; freins à disque aux quatre roues ; antiblocage de série ; pneus LT215/85R16. 

Cotes  

Empattement : 4320 mm ; longueur : 6900 mm ; largeur : 2430 mm ; hauteur : 2950 mm. Poids : N.D. Capacité de remorquage : 3402 kg (7500 lb). Volume du réservoir : 93 litres. Consommation sur grand-route (constructeur) : 11,5 L/100 km. 

Concurrence   

  • Automotive Designs & Fabrication Sprinter  
  • Colorado Camper Transit 
  • Outside Van Solstice  
  • Ursa Minor Jeep Wrangler Unlimited Pop-up 
  • Winnebago Revel  

Points forts   

  • Finition intérieure soignée  
  • Aménagement pratique 
  • Conduite agréable  
  • Faible consommation  

COTES DE L’AUTEUR  

  • Cote d’ensemble: 9/10 
  • Consommation: 8/10 
  • Équipement: 9/10 
  • Prix: 8/10 
  • Apparence: 8/10 
  • Confort à l’avant: 8/10 
  • Confort à l’arrière: 9/10 
  • Comportement: 8/10 
  • Performance: 8/10 
  • Rangement: 9/10  

Votre empreinte digitale sur le capot, une option originale signée Porsche 

Porsche Exclusive Manufaktur est un petit atelier situé à Zuffenhausen, en Allemagne, où une trentaine d’artisans et d’ouvriers spécialisés consacrent tout leur temps à personnaliser des voitures Porsche. La nouvelle option qui s’ajoutera au menu consiste en la reproduction de votre empreinte digitale sur le capot d’une 911. Disponible à compter de mars, le service coûte 7500 euros.