/news/politics
Navigation

Blocus ferroviaire: Trudeau perd quelques plumes

Coup d'oeil sur cet article

Près d’un mois après le début des barrages ferroviaires, de plus en plus de Canadiens s’impatientent, et cela commence à faire mal au gouvernement Trudeau, révèle un nouveau sondage.   

• À lire aussi: Statu quo à Kahnawake  

• À lire aussi: Blocage ferroviaire dans l'ouest de Montréal  

Selon l’enquête d’opinion de la firme Ipsos, à peine 40% des Canadiens sont satisfaits du gouvernement libéral. C’est une baisse de trois points par rapport à la semaine dernière. Depuis sa réélection à la tête d’un gouvernement minoritaire en octobre dernier, Justin Trudeau aura vu le taux de satisfaction à l’endroit de son gouvernement réduire de 5%, indique ce coup de sonde mené pour le compte de Global News.    

Depuis le début de la crise, le leadership de Justin Trudeau et de ses ministres a été maintes fois critiqué. Même s’il en a appelé au démantèlement des blocus, à quelques endroits au pays, les voies ferroviaires sont toujours bloquées en appui aux chefs héréditaires de la nation wet’suwet’en.   

AFP

Aujourd’hui, 63% des Canadiens sont favorables à une intervention policière pour mettre fin à ces barrages, qui ont à l’origine été érigés pour s’opposer à un projet de gazoduc sur le territoire ancestral des Wet’suwet’en en Colombie-Britannique.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Toujours selon le même sondage, 24% des Canadiens, 2% de moins que la semaine passée, s’opposent à l’idée d’une intervention policière.    

Le Québec moins favorable à une intervention policière  

Fait intéressant: les Québécois sont plus nuancés que les autres Canadiens sur la marche à suivre pour que la situation revienne à la normale. Bien que la principale barrière encore en place se trouve à Kahnawake, au sud de Montréal, seulement 57% des Québécois prônent une intervention policière.    

En Saskatchewan et au Manitoba, les deux provinces où le taux de personnes d’origine autochtone est le plus élevé, plus de 75% des gens souhaitent que les policiers passent à l'action.