/sports/hockey/canadien
Navigation

Julien rassuré et encouragé

GEN-
Photo d'archives, Agence QMI Claude Julien

Coup d'oeil sur cet article

BROOKLYN | Claude Julien avait deux bonnes raisons de célébrer après cette escale fructueuse à Brooklyn. 

• À lire aussi: Canadien: Bergevin se prononce sur l'avenir de Julien 

D’abord parce que le Canadien a livré une prestation sans faille face à une formation qui lutte désespérément pour conserver sa place parmi les deux équipes repêchées en prévision des séries éliminatoires, mais surtout et avant tout en raison du vote de confiance exercé à son endroit par son patron Marc Bergevin. 

« C’est rassurant et encourageant de voir que votre directeur général a confiance en son groupe d’entraîneurs, a déclaré Julien. Il faut faire tous les efforts pour rendre cette équipe meilleure. La constance dans notre jeu a été notre plus grand défi cette année. Et les blessures n’ont pas aidé. 

« L’adversité fait partie de notre travail, a-t-il renchéri. Pour moi, l’important, c’est de foncer. On sait qu’on a du travail à faire. On est loin d’être parfaits. » 

Coup d’éclat ? 

Julien sait pertinemment qu’il aura besoin de la contribution de Bergevin pour justement améliorer son équipe l’an prochain. L’entraîneur en chef du Canadien n’y pouvait pas grand-chose avec les effectifs mis à sa disposition cette saison. Le CH manque cruellement de profondeur. 

Qui plus est, l’équipe fonde de grands espoirs sur une relève prometteuse à première vue, mais qui tarde à se manifester. Et l’équipe-école à Laval est en manque de joueurs prêts à frapper à la porte pour relancer l’équipe à court terme. 

La question est maintenant de savoir si la situation va changer l’an prochain. Oui, elle doit assurément changer. Pour la troisième année d’affilée, et la quatrième fois en cinq ans, le Canadien ratera probablement les séries éliminatoires. 

Or, que faire pour corriger le tir ? Bergevin prépare-t-il un coup d’éclat lors de la séance de repêchage à Montréal à la fin de juin ou à l’occasion de la signature des joueurs autonomes le 1er juillet ? 

Julien sera le premier à réclamer des changements. Il en va de son avenir et de celui de son patron.