/24m/transports
Navigation

Les autobus et métros désinfectés moins d'une fois par mois

GEN-STM-METRO
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les utilisateurs du métro et des autobus montréalais ont intérêt à bien se laver les mains: il s’écoule plusieurs semaines entre chaque lavage des barres d’appui.  

• À lire aussi: Travaux routiers «record» et bouchons à venir cet été

L’intérieur et l’extérieur des wagons de métro, incluant les surfaces utilisées pour se tenir lors des déplacements, sont lavés toutes les cinq à six semaines, alors que pour les autobus, il s’agit d’une fois tous les 42 jours.   

Le sol des wagons de métro est nettoyé plus fréquemment, soit environ aux trois jours, a confirmé mardi la Société de transport de Montréal (STM).   

Dans les stations de métro, au moins une fois par semaine, toutes les surfaces visibles (comme les distributrices de titres) sont lavées avec des produits désinfectants. Un protocole de nettoyage est aussi en place lorsqu’un client vomit, par exemple.   

Ailleurs   

La routine de nettoyage de la STM n’a pas été modifiée avec l’arrivée du nouveau coronavirus, contrairement à ce qui se fait dans certaines villes à travers le monde.   

Des désinfections massives des véhicules utilisés pour le transport en commun ont lieu notamment en Corée du Sud, en Iran, en Géorgie ou encore en Macédoine.   

Plus près de chez nous, dans la région de Toronto, Métrolinx teste un nouveau désinfectant longue durée dans ses véhicules GO Transit, et commence à l’incorporer à ses procédures standard.   

Un seul cas de coronavirus a été confirmé à Montréal à ce jour, et la personne malade n’aurait pas pris le transport en commun.   

La STM dit suivre la situation de près et communiquer étroitement avec la Santé publique, «qui rappelle que la solution est encore, individuellement, de pratiquer les mesures d’hygiène habituelles», comme se laver les mains ou tousser dans son coude.