/entertainment/movies
Navigation

Anne Dorval brille dans 14 jours, 12 nuits

14 jours 12 nuits
Photo courtoisie Anne Dorval

Coup d'oeil sur cet article

Anne Dorval livre une performance brillante, tout en subtilité et en retenue, dans 14 jours, 12 nuits, le très beau et touchant nouveau film du réalisateur Jean-Philippe Duval. 

Tourné au Vietnam il y a deux ans, ce drame mélancolique scénarisé par Marie Vien (La passion d’Augustine) suit le périple d’Isabelle (Anne Dorval), une océanographe qui a perdu sa fille d’origine vietnamienne de 17 ans dans un accident survenu dans le Bas-Saint-Laurent. 

Un an après cet événement tragique, elle décide de partir en pèlerinage au Vietnam pour tenter de comprendre les origines de sa fille. Mais sans que ce soit prévu, elle aura l’occasion de rencontrer la mère biologique de sa fille, Thuy (Leanna Chea). 

Même si 14 jours, 12 nuits est loin d’être parfait, il y a beaucoup de choses à aimer dans cette nouvelle œuvre du cinéaste Jean-Philippe Duval (Dédé à travers les brumes, Unité 9). D’abord, visuellement, le film est sublime. Le réputé directeur photo Yves Bélanger (connu notamment pour son travail aux côtés de Jean-Marc Vallée) a su filmer des images magnifiques des paysages du Vietnam, mais il a aussi réussi à capturer l’ambiance bordélique qui règne dans les rues de Hanoi. On a l’impression d’y être. 

Deux femmes

14 jours, 12 nuits, c’est aussi la rencontre entre deux formidables actrices. Anne Dorval et la Franco-Vietnamienne Leanna Chea sont bouleversantes dans les rôles de deux mères qui n’auraient jamais dû se rencontrer. La scène où le personnage d’Isabelle, rongé par la culpabilité, avoue à Thuy la vraie raison de son voyage se révèle particulièrement poignante. 

Même s’il a su raconter cette histoire d’adoption et de réconciliation avec beaucoup de sensibilité, Jean-Philippe Duval aurait gagné à simplifier sa mise en scène. Son film abuse de retours en arrière parfois inutiles et l’utilisation de la musique (trop insistante) peut agacer par moments. 14 jours, 12 nuits n’en demeure pas moins un film émouvant. 

  • 14 jours 12 nuits ★★★☆☆

Un drame de Jean-Philippe Duval

Avec Anne Dorval, Leanna Chea et François Papineau