/entertainment/shows
Navigation

Révolution: un spectacle réussi

Sur scène, Révolution propose une véritable célébration de la danse

Coup d'oeil sur cet article

Le concept de Révolution ne perd rien en émotion ni en magie lorsqu’il se transpose de l’écran à la scène. Au contraire, on en ressort soufflé par les 45 numéros enlevants qui s’enchaînent à une vitesse folle et qui nous donnent une irrésistible envie de nous lever de notre siège et de danser.  

L’engouement pour le spectacle Révolution, présenté au Capitole jeudi soir, est à la hauteur de celui pour le rendez-vous télévisuel dominical présenté depuis deux ans à TVA. 

Plus de 50 000 billets ont été vendus avant même la première, il y a deux semaines, à Montréal. Les dix autres représentations prévues au Capitole jusqu’au 15 mars affichent toutes complet. C’était la folie dans le hall, après la représentation, alors que des dizaines de fans faisaient le pied de grue – certains en dansant – pour rencontrer les danseurs, véritables stars de la soirée.  

Il faut dire que la transposition de l’écran à la scène est réussie. Le spectacle réunit une vingtaine des meilleurs danseurs des deux saisons de Révolution, sur la même scène circulaire et sous un éclairage familier. 

Place au plaisir 

Avec une mise en scène diablement rythmée et efficace de Serge Denoncourt, les numéros ont été chorégraphiés sous la supervision de Team White (Alexandre et Katerine Leblanc), vainqueurs de la première saison.  

Dans un esprit de plaisir plutôt que de compétition, les meilleurs moments des deux saisons ont ainsi été recréés.  

Après un numéro d’ouverture collectif explosif, on y a retrouvé Samuel Cyr et son poétique numéro avec la tasse à café sur La bohème, celui de Team White avec les masques, plusieurs numéros des gagnants de la deuxième saison, Janie et Marcio, et des numéros de salsa « so caliente », dixit Jean-Marc Généreux, d’Adriano et Samantha, qui ont terminé deuxième.  

Avec Jean-Marc Généreux 

Plus tard, les yeux du public étaient rivés sur la grâce et la technique de Yoherlandy, qui a refait son numéro avec le lit superposé. Le talentueux danseur a offert, au rappel, son numéro avec Rahmane sur Believer, qui a été viral sur les réseaux sociaux avec plus de 25 millions de visionnements. L’ovation a été longue et spontanée.  

Le fougueux Jean-Marc Généreux est venu nous faire cadeau de quelques pas de danse, tout en reprenant son siège de juge à quelques reprises. Il a fait un touchant monologue sur sa rencontre avec sa femme, France, et ses enfants. Le prolifique danseur a invité les danseurs à livrer une chorégraphie dédiée à sa fille, qui souffre du syndrome de Rett, sur la chanson The Great Escape de Patrick Watson.  

Quelques magnifiques numéros originaux et collectifs ont été créés spécialement pour le spectacle, dont celui avec tous les danseurs masculins sur Papaoutai

Une transition réussie 

Quel autre concept de spectacle nous permet d’apprécier des numéros chorégraphiés autant sur des beats hip-hop lourds que du Charles Aznavour ou du Louis-Jean Cormier ? Peu, en fait.  

Avec son un éventail de styles et sa diversité musicale, le spectacle Révolution est la plus belle célébration qu’on pouvait faire de cet art qui est encore à la conquête d’un plus large public. Et il nous donne envie de danser.  


♦ Le spectacle Révolution sera de passage à Saguenay, Sherbrooke et Trois-Rivières.