/news/health
Navigation

Coronavirus: tous les voyageurs rentrant au pays appelés à la vigilance

Coronavirus: tous les voyageurs rentrant au pays appelés à la vigilance
AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | L’Agence de la santé publique du Canada demande désormais à tous les voyageurs rentrant au pays, peu importe d’où ils reviennent, de porter une attention particulière à leur état de santé dans les 14 jours et de s’isoler au moindre symptôme.  

• À lire aussi: L’épidémie passe la barre des 100 000 cas dans le monde  

• À lire aussi: Des élèves de Sainte-Marie placés en isolement volontaire  

«Avec autant de pays répertoriant des cas de COVID-19, tous les voyageurs doivent être très vigilants et surveiller de très près leur santé [...] Au premier signe de symptôme, restez à la maison», a dit vendredi après-midi l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Theresa Tam.     

Jusqu’ici, l’épidémie de coronavirus se manifeste dans plus de 90 pays, et plus de 100 000 personnes ont été touchées. Au Canada, 51 cas ont jusqu’à présent été signalés, dont 26 en Ontario, 21 en Colombie-Britannique, trois au Québec et un en Alberta.     

Un des cas en Colombie-Britannique est plus préoccupant parce qu’il est le premier qui ne semble pas être lié à un voyage dans une zone touchée par la maladie.     

«Cela soulève des questions à savoir s’il n’y a pas un risque de transmission plus répandue dans cette communauté», a expliqué la Dre Tam en ajoutant que les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique mènent une enquête approfondie à ce sujet.     

Par ailleurs, l’administratrice en chef de la santé publique a découragé les Canadiens d’opter pour des voyages de croisières dans le contexte, surtout les personnes âgées ou ayant une condition médicale particulière.     

«Je demande aux Canadiens d’y repenser à deux fois [...] Les bateaux de croisières présentent des environnements où le COVID-19 peut se répandre facilement», a-t-elle dit.     

Mercredi, le navire de croisière Grand Princess a été immobilisé au large de San Francisco, en Californie, où les autorités de l’État ont déclaré l’état d’urgence après qu’un ancien passager du bateau soit mort des suites du COVID-19.     

Deux cent trente-cinq Canadiens sont à bord du bateau, sur un total de 2422 passagers et 1111 membres d’équipage.   

L'absence de test à Montréal-Trudeau déplorée   

Des voyageurs qui ont atterri à l’aéroport Montréal-Trudeau vendredi déplorent l’absence de test à l’arrivée des passagers, en pleine épidémie de coronavirus.  

Pierre et Julie ont fait une croisière en Asie et, chaque fois qu’ils montaient sur le bateau, ils se faisaient tester.    

Au départ du Qatar, ils ont rempli un questionnaire, et des employés ont pris leur température.    

Dans l’avion, une soixantaine de passagers revenaient de l’Iran, pays qui a été frappé de plein fouet par l’épidémie alors que près de 5000 cas y sont recensés. Pendant le vol, trois de ces passagers se sont mis à vomir.   

À leur arrivée à Montréal, ils ont demandé au personnel de l’aéroport pourquoi ils n’effectuaient aucun test.   

«Je suis extrêmement déçu que le gouvernement du Canada n’ait pas interdit l’entrée au moins des deux pays les plus concernés au monde», explique Pierre.   

«Ils passent tous. On n’a aucun contrôle médical, aucune déclaration à faire. On est vraiment, vraiment une passoire», poursuit-il.  

- Avec TVA Nouvelles