/sports/others
Navigation

International Gymnix : deux fois le bronze pour Audrey Rousseau

La gymnaste Audrey Rousseau.
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD La gymnaste Audrey Rousseau.

Coup d'oeil sur cet article

La gymnaste québécoise Audrey Rousseau a attaqué la dernière ligne droite des qualifications olympiques avec aplomb, vendredi soir, au Complexe Claude-Robillard, en décrochant des médailles de bronze au concours complet et au concours par équipe de l’International Gymnix. 

La Montréalaise de 20 ans qui s’entraîne au club Équilibrix a livré la meilleure performance de la soirée à la poutre, et s’est également qualifiée pour la finale au sol où elle s’est classée quatrième. À terme, elle a conclu le concours multiple avec une note de 52,532. 

«Je suis vraiment contente! Ça me surprend un peu de terminer troisième. Je suis super satisfaite», a lancé Rousseau, qui est revenue à la compétition en novembre 2018 après avoir annoncé sa retraite. 

«Ça a moins bien été au saut, j’étais un peu déçue, mais je me suis bien rattrapée aux autres appareils. Je suis très contente de mon sol et de ma poutre, a-t-elle poursuivi. Avant, la poutre c’était ma bête noire. Avec les années, j’arrive à contrôler davantage mon stress et je suis vraiment fière de ça.» 

Domination américaine 

Les Américaines ont dominé la compétition, alors que quatre d’entre elles ont terminé parmi les cinq premières. C’est Emily Lee qui l’a emporté grâce à un pointage de 53,831. Multiple médaillée en championnat du monde et réserviste aux Jeux de Londres, MyKayla Skinner a obtenu un cumulatif de 52,631 qui lui a valu la médaille d’argent. 

Les États-Unis ont également raflé les honneurs du concours par équipe, devant la Belgique. L’équipe canadienne formée de Rousseau, Victoria Woo et Isabela Onyshko a obtenu le bronze. 

Victoria Woo était très bien positionnée pour obtenir une médaille après ses passages aux barres asymétriques et au saut, où elle s’est classée cinquième et sixième. Une performance difficile à la poutre l’a ensuite fait reculer loin au classement. Elle a terminé le concours multiple au 10e rang avec une note de 49,932. 

La Montréalaise de 22 ans tentera de se reprendre dimanche, lors des finales aux barres asymétriques et au saut. 

Une performance encourageante 

Affectée par les blessures depuis quelques années, Rose Woo a livré une performance fort encourageante qui lui permettra certainement de croire en ses chances de qualification pour les Jeux de Tokyo. 

L’athlète de 20 ans a signé le deuxième meilleur résultat à la poutre et a également mérité sa place pour la finale au sol. Une blessure au dos l’a toutefois empêchée de se produire aux barres asymétriques et, conséquemment, d’être dans la course pour le concours complet. 

Chez les autres Québécoises, Sophie Marois a obtenu son billet pour les finales au saut et à la poutre. Mia St-Pierre participera également à la finale à la table de saut.