/sports/hockey/canadien
Navigation

Canadien: allergique à la Floride

Canadien: allergique à la Floride
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

SUNRISE | Les matchs se suivent et se ressemblent en Floride. Les conférences de presse de Claude Julien aussi.

• À lire aussi: Les Panthers font la fête

Limité à un seul but à ses deux plus récentes confrontations, le Canadien a une fois de plus manqué de finition en zone offensive et bousillé de bonnes chances d’assurer la riposte à l’adversaire.

À l’issue de la défaite de 4 à 1 contre les Panthers, deux jours après avoir été blanchi par le Lightning de Tampa Bay, le discours de l’entraîneur en chef était le même.

« Il faut trouver le moyen de compter des buts, a déclaré Julien. On a eu une échappée ratée et une situation à cinq contre trois qui n’a pas réussi. On ne peut gagner si on ne marque pas. »

Des éloges pour Roberto

En cette soirée hommage réservée à Roberto Luongo, dont le chandail numéro 1 a été hissé au sommet du BB&T Center, Julien a tenu lui aussi à reconnaître la contribution du Québécois pendant sa brillante carrière.

Membre de l’équipe d’entraîneurs de l’équipe canadienne aux Jeux olympiques de Sotchi, Julien a eu la chance de côtoyer le gardien.

« C’est un gars avec un excellent sens de l’humour. On se rappellera qu’il a eu le “C” de capitaine à Vancouver. C’est justement parce qu’il était un rassembleur et un joueur très respecté. Je l’ai ressenti durant mon temps avec lui. »

À la mémoire d’Henri

Tous les joueurs du Canadien portaient samedi sur leur casque un autocollant identifié au numéro 16 qu’a porté fièrement Henri Richard, décédé deux jours plus tôt à l’âge de 84 ans.

À l’occasion du prochain match du CH, au Centre Bell mardi contre les Predators de Nashville, c’est sur leur chandail que le célèbre 16 sera brodé et ce, jusqu’à la fin de la saison. Une cérémonie pour honorer la mémoire de l’ancien capitaine est évidemment prévue avant cette rencontre.

Si le Canadien a proposé sa collaboration pour l’organisation des obsèques, qui seront célébrées le 16 mars, la famille de Richard a plutôt choisi de vivre ce deuil dans la discrétion.

Incidemment, les Panthers ont également tenu un moment de silence pour honorer la mort du « Rocket Pocket » avant la rencontre de samedi.