/sports/hockey
Navigation

Coronavirus: la LNH ne fermera pas l’accès aux vestiaires

Coronavirus: la LNH ne fermera pas l’accès aux vestiaires
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La Ligue nationale de hockey (LNH) a démenti les rumeurs comme quoi elle comptait empêcher l’accès aux vestiaires des équipes aux médias en raison du coronavirus, samedi soir.

• À lire aussi: La maladie la plus terrifiante qu’il ait vue, dit un expert 

• À lire aussi: Le Championnat du monde de hockey féminin est annulé 

Le commissaire Gary Bettman a plutôt précisé que la fermeture des vestiaires était une possibilité envisageable afin d’empêcher la propagation du coronavirus.

Samedi, le U.S. Centers for Disease Control and Prevention a émis des recommandations en ce sens, mais la LNH ne prendra pas de mesures drastiques dans l’immédiat, malgré les quelques craintes.

«Nous considérons toutes les options possibles puisque ce qui se passe n’évolue pas de jour en jour, mais bien d’heure en heure, a indiqué Bettman au site de la ligue. Ce sont des considérations – pas une annonce formelle.»

«Quelques clubs mettront plus l’accent sur le problème que d’autres, mais comme on le sait, les vestiaires sont des environnements intimes et les joueurs ne sont pas toujours vêtus en entier. Il est préférable que les entrevues des médias se fassent au podium pour la santé et la sécurité de tous, pas seulement des joueurs, mais des médias aussi.»

Plus tôt en semaine, la LNH a demandé aux joueurs de limiter les contacts avec les partisans afin d’éviter la transmission du virus.

«Nous nous efforçons de faire les choses prudemment. Nous ne voulons pas changer notre politique sur les médias à long terme. C’est une réaction directe au coronavirus», a précisé Bettman.

Par ailleurs, le commissaire a aussi ordonné l’arrêt des voyages à l’extérieur de l’Amérique du Nord à tous les employés de la ligue.

«Je n’ai pas envie de créer des spéculations ou de l’hystérie, a-t-il ajouté. Il y a une variété de conséquences vers lesquelles nous devrons nous pencher, mais nous le ferons en temps et lieu. Nous restons en contact avec les clubs de la LNH ainsi que l’Association des joueurs et nous allons gérer cela de façon professionnelle et propre. Maintenant, prenons une grande respiration.»