/travel/destinations/autres
Navigation

Hôtel Playa Cayo Santa Maria: séjour parfait à Cuba

ÉVA 0307 Tout inclus
Photo courtoisie, Annie Girard Au bord de la piscine, les abris solaires sont appréciés.

Coup d'oeil sur cet article

Que l’on visite le Playa Cayo Santa Maria de Cuba en couple, en famille ou entre amis, on y passe du bon temps. La plage, les piscines, les activités, les repas et l’ambiance ne promettent que du bonheur en plus du repos. 

Il faut 90 minutes de bus depuis l’aéroport de Santa Clara pour se rendre à l’Hôtel Playa Cayo Santa Maria à Cuba. La route et le paysage sont magnifiques, notamment lorsqu’on traverse les 48 ponts menant jusqu’au bout de l’île construite pour les touristes. On admire le sable blanc et le bleu de l’eau qui rappellent que les vacances ont déjà commencé !

Un des 18 immeubles de chambres.
Photo courtoisie, Annie Girard
Un des 18 immeubles de chambres.

L’immense entrée du complexe est aménagée de fauteuils, de tables et de chaises. On y relaxe et on y aime l’ambiance devant le bar où on sert des alcools de partout dans le monde. À l’apéro, on assiste à un défilé de mode ou on se laisse porter par les airs d’un groupe cubain. 

Les soirées sont rythmées par des chanteurs et musiciens qui jouent de la musique variée et quelques grands succès de jazz. Le site est bien conçu, près de tout, et tranquille, on s’y sent en sécurité.

Kayak et catamaran sur la mer bleue.
Photo courtoisie, Annie Girard
Kayak et catamaran sur la mer bleue.

CHAMBRES IMPECCABLES

L’établissement dispose de 768 chambres et suites d’une propreté irréprochable, avec vue sur le jardin ou sur l’une des piscines, réparties dans 18 immeubles de trois étages. On accède à un lit double, deux lits simples ou un très grand lit, tous confortables. Trois adultes obtiennent un lit simple d’appoint supplémentaire alors que les familles de cinq bénéficient de deux chambres avec une porte communicante. Toutes ont une spacieuse salle de bain avec une douche ou une baignoire, la climatisation, un ventilateur au plafond, un bureau de travail, une table et des chaises, un coffret de sûreté, un téléviseur et un miniréfrigérateur. 

Une chambre pour deux, on peut coller les lits.
Photo courtoisie, Annie Girard
Une chambre pour deux, on peut coller les lits.

DU CHOIX AUX REPAS

Le buffet principal opère pour les trois repas. Les mets y sont variés autant sous les réchauds que les comptoirs où les cuisiniers préparent des mets (omelettes, crêpes, gaufres, riz frit, pâtes, pizzas, grillades...). Le choix de fruits, fromages, charcuteries, laitues, pains, etc., est impressionnant, mais il manque de légumes crus, trop sont vinaigrés. Au lunch, un buffet près de la plage se démarque par ses pizzas au four à bois et ses grillades. Quatre restaurants à la carte proposent des mets asiatiques, italiens, internationaux et des fruits de mer. Un autre de cuisine cubaine permet de faire des découvertes ($). On les fréquente notamment pour leur tranquillité. Le casse-croûte principal (24 h) n’est pas extraordinaire, mais il dépanne comme son voisin (ouvert le midi). En collation, on se laisse tenter par les délices de la crèmerie ! Les neuf bars offrent du choix, allant de la bière cubaine Crystal en cannettes au Beer Garden. Le bar à mojitos est incomparable tandis que le bar du hall d’entrée présente une grande diversité d’alcools du monde. Et quatre variétés de barbotines prisées par les enfants auxquelles les adultes ajoutent de l’alcool. 

Lecture à la plage.
Photo courtoisie, Annie Girard
Lecture à la plage.

PISCINES ET PLAGE

Peu importe sa position sur le site, on se retrouve à la plage en moins de trois minutes. Celle de Cayo Santa Maria reste un paradis pour les amateurs de sable blanc, l’eau est peu profonde. Les chaises longues et les abris solaires installés sur la dune surplombent la plage, la mer se trouve tout près en bas. On réserve chaises longues et abris solaires tôt, ils s’avèrent nettement insuffisants. Les marcheurs jouissent d’une longue plage. Quant à elles, les huit piscines de différentes tailles situées aux quatre coins du site sont magnifiques, propres, l’eau est confortable et les chaises assez disponibles. Celles dans la zone centrale profitent de l’animation, les autres demeurent plus tranquilles.

On passe de belles soirées dans le hall d’entrée.
Photo courtoisie, Annie Girard
On passe de belles soirées dans le hall d’entrée.

DIVERTISSEMENTS 

L’animation à la plage ou à la piscine centrale est remarquable, les animateurs sont sympathiques. Les enfants adorent le miniclub pour ses activités et les parents pour la possibilité de gardiennage, même en soirée. Tous les spectacles au théâtre ne sont pas divertissants, mais celui sur les grandes capitales mondiales et la danse se démarque.


Les plus

Le déjeuner est particulièrement généreux.

Les moins

À la plage, on réserve les chaises trop tôt.

EN BREF

  • Complexe classé cinq étoiles
  • Année de construction : 2011
  • 768 chambres (dont certaines pour personnes à mobilité réduite)
  • Deux buffets, deux casse-croûte, cinq restaurants à la carte (dont un $), neuf bars, un bar à cigares
  • Huit piscines (deux pour enfants)
  • Un bar dans la piscine principale
  • Miniclub pour enfants avec jeux
  • Salle d’entraînement climatisée 
  • Tables de ping-pong, court de tennis, terrain de basket-ball
  • Spa (massothérapie et soins de beauté) ($)
  • Boutiques de souvenirs, alcools, produits personnels et internet ($)
  • Activités : leçons de danse et d’espagnol, étirements, volley-ball, pétanque, jeux et animation à la plage...
  • Excursions proposées : catamaran, spectacle du Buena Vista Social Club, visite de Sancti Spiritus et Trinidad, d’une usine de canne à sucre et d’une distillerie de rhum, etc.
  • À 90 minutes de l’aéroport
  • Le marché Pueblo La Estrella est à cinq minutes en taxi
  • Langues parlées : espagnol et anglais, un peu le français
  • Monnaie : peso convertible (CUC)
  • Électricité : 110 volts