/misc
Navigation

Pêcher le roi des eaux

Campeau 0307
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le puissant saumon atlantique anime les rêves de nombreux adeptes depuis la nuit des temps.  

On dénombre 118 rivières à saumon sur le territoire de la Belle Province. Bien que 95 % des spécimens retournent à leur plan d’eau natal, il n’y a que 61 rivières qui sont exploitées par des pourvoiries, des zecs ou des réserves fauniques. Les autres n’offrent malheureusement pas une population et un potentiel suffisants.    

Dans le Bas-Saint-Laurent, les rivières, reconnues pour leurs eaux couleur thé, sont très accessibles et non loin des routes et des destinations touristiques.     

Du côté de Charlevoix et de la Capitale-Nationale, on découvre les premiers sites à proximité des grands centres. Les poissons évoluent dans un environnement aux reflets brunâtres et rougeâtres. Sur la Côte-Nord, le réseau hydrique est reconnu pour ses habitats de forêts denses et son eau pure et froide qui génère des pugilistes débordant d’énergie.     

Si l’on pense à la Gaspésie, l’espèce ciblée nage dans des eaux cristallines avec des nuances de turquoise et d’émeraude. Puis, pour ce qui est du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les rivières aux reflets ocre, brunâtres ou rouges sont accessibles et diversifiées tantôt par un débit de courant élevé, tantôt par un débit faible.    

L’activité  

Selon les chiffres du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), il s’est vendu 16 780 permis de pêche au saumon en 2019, ce qui représente une progression de 7,6 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.    

La plupart des néophytes se font initier par des amis et parents, par des programmes de mentorat, par un service d’accompagnement, par un guide, etc. Si l’on ne possède pas déjà un équipement de pêche à la mouche, car c’est la seule façon légale de taquiner cette espèce, il est possible d’aller sur le site de Saumon Québec afin de découvrir à quels endroits on fait des prêts ou des locations de canne, moulinet, bottes-pantalon, etc. Plusieurs bandes vidéo, totalisant plus de 120 minutes, peuvent être consultées sur leur chaîne YouTube pour bien vous renseigner sur l’art de déjouer ces puissants opposants.    

La pêche  

Le coût du permis de trois jours ou de remise à l’eau est de 22 $. Si vous préférez un permis saisonnier avec rétentions, vous devrez débourser 50,90 $. Vous aurez alors quatre étiquettes que vous pourrez appliquer sur trois petits spécimens qu’on appelle un grils et un autre sur un poisson de plus de 63 cm.    

Si vous voulez tenter votre chance, vous pouvez téléphoner au 418 847-9191 ou aller sur le site saumonquebec.com. Vous y apprendrez toutes les modalités pour participer au tirage au sort et pour les réservations 48 heures à l’avance ou de dernière minute. Retenez toutefois qu’en tout temps, vous pouvez avoir accès à des dizaines de fosses publiques ou profiter de secteurs contingentés non attribués.    

Dans l’ensemble des cours d’eau, les plus convoités sont la Matapédia, la Grande-Cascapédia, la Bonaventure, la Matane, la Moisie et les rivières de la Gaspésie, la York, la Darmouth et la St-Jean. Si vous voulez parfaire vos connaissances, sachez que les meilleures rivières-écoles sont la Matane, la Bonaventure, la Rimouski, la York, la Sainte-Marguerite et À-Mars.    

Les mouches les plus populaires, qui devraient faire partie de votre arsenal, sont la Green Machine, la Black Dose, la Black Bear Green Butt, la Blue Charm, la Pompier, la Tiger Ghost, la Muddler Blanche, la Copper Killer, la Picasse, etc.    

Financement  

La Fédération québécoise pour le saumon atlantique existe depuis 1984. Samedi prochain, elle présentera son premier congrès depuis 2015, à l’hôtel Pur de Québec. Pour une somme de 50 $, incluant le lunch, les participants pourront profiter de conseils éclairés d’une foule de spécialistes à propos de la pêche, des techniques, de la conservation et des rivières. Aux dires de la directrice générale, Myriam Bergeron : « il s’agit d’une opportunité unique de tout savoir ce qu’il y a à connaître sur le merveilleux monde de la pêche au roi de nos eaux ».     

Puis, en soirée, il y aura un cocktail et souper-bénéfice sous la présidence du Groupe Tact. Durant cet évènement festif, les convives pourront se régaler, fraterniser, participer à un encan et remporter des prix de présence. Tous les profits amassés seront versés à la Fondation Saumon et serviront à financer des projets de conservation et des programmes éducatifs.     


► Pour en savoir plus, composez le 418 847-9191 ou visitez le site saumonquebec.com  

De tout pour tous  

Il est totalement aberrant que les diverses dates des saisons de pêche à venir et toutes les modalités ne soient pas encore disponibles sur le site Internet du MFFP. Il est difficile de planifier nos ouvertures, nos vacances et nos séjours sans ces données. Il semblerait que le tout sera publié vers la mi-mars.    

Le ministère devrait avoir l’obligation de présenter le tout avant la fin du mois de décembre.     

Imaginez, il reste moins de deux mois avant l’ouverture !    


► Je vous invite à me suivre sur Facebook.