/news/health
Navigation

COVID-19 : une toux sèche remarquée dans 67,7% des cas

Coup d'oeil sur cet article

Les principaux symptômes du COVID-19 tels qu’énoncés par les autorités de la santé partout dans le monde font état de fièvre, de difficultés respiratoires, et de toux, mais pas n’importe laquelle.  

Alors que la fièvre est le symptôme le plus courant du coronavirus (COVID-19), environ les deux tiers (67,7%) des patients ont de la toux, et plus précisément une toux sèche, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).   

• À lire aussi: L’Italie devient le pays le plus touché après la Chine  

• À lire aussi: Nouveau cas probable de coronavirus au Québec  

• À lire aussi: Deux cas confirmés au Québec et une cinquantaine au Canada  

«Une toux sèche est ce que nous appelons une toux ''non productive'', car elle ne produit pas de sécrétions», explique le Dr Waleed Javaid, directeur de la prévention et du contrôle des infections à l’hôpital du Mont Sinaï à New York.  

En entrevue au New York Post, il ajoute que cette toux se caractérise généralement par une gorge irritée.  

«Une toux grasse, en revanche, produit du mucus et peut donner l’impression de grincements dans la poitrine. Cela peut également provoquer une respiration sifflante. La bronchite et la pneumonie s'accompagnent souvent d'une toux grasse», précise le médecin.  

D'autres symptômes moins fréquents du COVID-19 comprennent la production de mucus (chez 33,4% des patients atteints de coronavirus en ont fait l'expérience).  

«Mais toute forme de toux et de fièvre devrait nous préoccuper», assure le Dr Javaid.  

Les symptômes supplémentaires comprennent un essoufflement (chez 18,6% des patients atteints de coronavirus), un mal de gorge (13,9%) et un mal de tête (13,6%), selon l'OMS. La diarrhée est également observée chez certains patients.  

Par ailleurs, certaines personnes sont infectées, mais ne développent aucun symptôme et ne ressentent aucun malaise. La plupart des gens (environ 80%) se remettent de la maladie sans avoir besoin de traitement particulier. 

Soyez vigilants

Attention, une toux sèche ne signifie pas nécessairement que vous avez le COVID-19.  

«Une toux sèche en soi peut survenir pour des centaines de raisons différentes», insiste le Dr Javaid.  

«Lors d'un retour d'un séjour à l'étranger, il est important que les voyageurs soient attentifs à leur état de santé. Il est demandé de surveiller les symptômes compatibles avec le COVID-19, soit la fièvre, la toux et les difficultés à respirer, pour une période de 14 jours à partir de la date du retour au Canada. Advenant l'apparition de ces symptômes, la première action à poser est de contacter Info-Santé 811», a fait savoir le ministère de la Santé dans un communiqué dimanche.  

D’ailleurs un menu téléphonique spécial a été mis en place chez Info-Santé pour diriger les personnes possiblement atteintes. 

Recommandations au Québec

Il est toujours recommandé de mettre en pratique, dans un souci de prévention contre la plupart des infections, les consignes suivantes :  

- Se laver les mains souvent à l'eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes.  

- Utiliser un désinfectant à base d'alcool s'il l'accès à de l'eau et à du savon est impossible.  

- Se couvrir la bouche et le nez avec l'intérieur du coude ou un mouchoir lorsque l'on tousse ou éternue.  

- Jeter immédiatement les mouchoirs utilisés à la poubelle et se laver les mains par la suite.  

- Éviter de rendre visite aux personnes dans les hôpitaux ou les centres d'hébergement de soins de longue durée dans les 14 jours suivant le retour d'un pays étranger ou si l'on est malade.  

- Éviter le contact direct pour les salutations, comme les poignées de main, et privilégier l'usage de pratiques alternatives.