/news/health
Navigation

Coronavirus: trois cliniques dédiées au virus

Le ministère de la Santé du Québec a annoncé quatre cas confirmés et un cas probable dans la province

Coup d'oeil sur cet article

Trois cliniques médicales spécialisées au coronavirus ouvrent leurs portes au Québec, afin d’améliorer l’efficacité du dépistage et d’éviter que des malades infectés contaminent des patients dans les autres salles d’urgence.   

• À lire aussi: Trudeau demande aux provinces de faire leurs demandes  

• À lire aussi: Plus de 110 000 personnes contaminées dans le monde  

• À lire aussi: Les craintes s’amplifient à Québec  

L’annonce a été faite quelques heures avant la confirmation d’un cinquième cas dans la province.       

Un homme de la région montréalaise ayant visité les États-Unis, l’Islande et l’Angleterre est hospitalisé à l’Hôpital général juif, dans la métropole, a indiqué le ministère de la Santé.       

  • Écoutez l'entrevue du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:  

 

Jusqu’à présent, quatre Québécois ont contracté le COVID-19, et un autre est un « cas probable ».       

Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Demeurer vigilants   

Hier, la première clinique dédiée au COVID-19 a ouvert ses portes à Montréal, dans l’ancienne urgence de l’hôpital Hôtel-Dieu. Elle sera en fonction 12 heures par jour.      

« Ça va bien [dans la clinique]. On voit qu’ils ont mis de l’énergie », rapporte Pierre Benoit, 78 ans, à sa sortie de la clinique montréalaise.       

Sur la photo, Pierre Benoit à sa sortie de la clinique spécialisée au COVID-19 de l’ancienne urgence de l’hôpital Hôtel-Dieu, à Montréal.
Photo Chantal Poirier
Sur la photo, Pierre Benoit à sa sortie de la clinique spécialisée au COVID-19 de l’ancienne urgence de l’hôpital Hôtel-Dieu, à Montréal.

De retour de France depuis le 3 mars, il a subi un prélèvement dans le nez et la gorge parce qu’il présente les symptômes d’une grippe.           

Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

« Heureusement, je ne fais pas de fièvre. [...] On m’a dit que mes risques d’avoir le virus étaient faibles, mais je m’en vais m’enfermer chez moi pour 48 heures avec ma femme », précise-t-il.      

Un autre centre sera mis en service dès demain à Québec, et une troisième à Longueuil (clinique Azur dans le secteur Greenfield Park), lundi prochain.      

« On veut prendre toutes les précautions nécessaires de manière préventive et de manière sécuritaire pour tout le monde », a souligné la ministre de la Santé, Danielle McCann, lors de l’annonce hier matin.      

Avant de se rendre dans ces centres désignés, les patients doivent contacter la ligne Info-Santé (811). Au besoin, le malade se verra donner un rendez-vous dans une clinique. Le prélèvement pourra être effectué sur place pour vérifier si la personne est atteinte du virus.       

Ces trois cliniques sont implantées pour éviter que des gens infectés par le COVID-19 contaminent d’autres gens dans les salles d’urgence. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) veut aussi être prêt à réagir si le nombre de cas bondissait rapidement.       

Photo Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Minimiser la tempête   

« On est peut-être au début de la tempête, et chacun travaille pour minimiser l’effet de la tempête, dit le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). À ce jour, les actions prises sont tout à fait correctes. [...] Il ne faut pas tomber dans une situation qui deviendra carrément hors de contrôle. »       

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Or, la FMOQ avoue que ces trois sites n’empêcheront peut-être pas des malades de se rendre dans d’autres urgences, au risque de propager le virus.       

« Il n’y aura pas de méthode infaillible », concède le Dr Godin.       

« C’est une situation pas facile qui évolue d’heure en heure, ajoute-t-il. [...] Il faut se préparer au pire, mais ne pas tomber dans l’exagération. »       

En fonction de l’évolution de la situation, d’autres cliniques pourraient être ouvertes. Hier, la ministre a rappelé que le risque de contracter le virus demeure faible.      

DÉJÀ DES PATIENTS   

Déjà 20 patients sont passés par la nouvelle clinique désignée COVID-19 dans l’ancienne salle d’urgence de l’Hôpital Hôtel-Dieu à Montréal à sa première journée hier.   

Cette clinique dédiée à détecter les cas du nouveau coronavirus au Québec est disponible par rendez-vous auprès de la ligne Info-Santé, soit le 8-1-1.    

Mardi matin, les médias ont été conviés à une visite des lieux et des mesures de sécurité mises en place pour éviter la propagation de COVID-19. Ainsi, dès leur arrivée, les patients doivent se laver les mains et enfiler un masque.    

Ils seront ensuite invités à se laver les mains plusieurs fois, comme avant d’entrer et de sortir de l’ascenseur ou de présenter leur carte-soleil. Les patients se trouvent dans ce qui est appelé une zone chaude.    

Le personnel est quant à lui majoritairement dans une zone froide, où il n’a pas de contact avec des les personnes potentiellement infectées Sur place, il y a toujours au moins un médecin, une infirmière et une infirmière auxiliaire de 8h à 20h, ont confirmé les responsables de la clinique.    

Lors de l’arrivée d’un patient, un employé, qui reste derrière une vitre, prendra ses informations sans jamais toucher à la carte de la Régie de l’assurance-maladie du Québec et il communique par walkie-talkie avec le personnel soignant. Dix cubicules individuels sont disponibles pour l’attente et la clinique compte six salles d’examen.    

Ces endroits sont désinfectés après chaque patient. Dans les salles d’examen, le personnel vêtu d’une jaquette, d’un masque N95, de gants et d’une visière, prend les prélèvements requis dans la bouche et le nez pour identifier le coronavirus.    

Le patient quitte ensuite la clinique avec une trousse comptant des masques, des gants et un guide à suivre à la maison, en attendant ses résultats. Jusqu’à présent, quatre Québécois ont contracté le COVID-19, et un cinquième est un « cas probable ».   

– Avec Cédérick Caron, Hugo Duchaine et l’Agence QMI  

Le bilan du jour            

  • 4012 décès dans le monde      
  • 463 décès en Italie      
  • 113 605 cas confirmés dans le monde            

Source : Johns Hopkins Institute  


Pour obtenir de l’information sur le virus, composez le 1 877 644-4545.