/news/transports
Navigation

Le MTQ injectera 500 M$ de plus d’ici 2022

François Bonnardel annonce des investissements records pour freiner la dégradation de notre réseau routier

Le ministre des Transports, François Bonnardel
Photo Simon Clark Le ministre des Transports, François Bonnardel

Coup d'oeil sur cet article

Conscient de l’état de décrépitude grandissant de nos routes, le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé qu’une somme record de 5,4 milliards $ sera investie d’ici 2022, partout au Québec.

« C’est un demi-milliard de plus que l’an passé », s’est réjoui le ministre des Transports, François Bonnardel, en dévoilant le total des investissements routiers, maritimes et ferroviaires prévus à travers la province pour la période 2020-2022.

La quasi-totalité (5,1 G$) de cette somme sera dédiée « spécifiquement au réseau routier », a souligné M. Bonnardel. Près de 70 % (3,5 G$) de ce montant seront consacrés au maintien des actifs (ponts, routes et chaussées) dont le ministère des Transports (MTQ) est responsable.

Comme nous l’avons souligné dans notre série de reportages « Nos routes en déroute » l’an dernier, le déficit de maintien d’actifs du MTQ se chiffre maintenant à plus de 16 G$, et il ne cesse de se creuser. C’est la somme qu’il faudrait investir pour que l’ensemble du réseau soit dans un état jugé acceptable.

Rattrapage

« Les sommes qui ont été investies dans les 10-15 dernières années, c’était des sous-investissements dans une certaine mesure », a reconnu d’entrée de jeu le ministre Bonnardel, hier.

« On avait besoin de donner un coup de barre additionnel », a-t-il ajouté, satisfait des investissements supplémentaires prévus d’ici 2022.

« Il faut être capable de démontrer aux Québécois qu’on prend au sérieux la situation », a déclaré le ministre, qui refuse de continuer de voir l’indice d’état de nos routes chuter malgré les « sommes colossales » dépensées d’année en année.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a attendu le retour au travail de sa collègue Geneviève Guilbault pour dévoiler la liste des chantiers prévus d’ici 2022 dans la Capitale-Nationale, en plus du montant total des investissements prévus à l’échelle nationale.
Photo Simon Clark
Le ministre des Transports, François Bonnardel, a attendu le retour au travail de sa collègue Geneviève Guilbault pour dévoiler la liste des chantiers prévus d’ici 2022 dans la Capitale-Nationale, en plus du montant total des investissements prévus à l’échelle nationale.

534 M$ dans la Capitale-Nationale

Au cours des dernières semaines, les ministres du gouvernement Legault ont multiplié les annonces dans les différentes régions du Québec afin de présenter la liste des chantiers prévus.

Dans la région de la Capitale-Nationale, la ministre responsable, Geneviève Guilbault, a annoncé hier que près de 534 M$ seront dépensés d’ici 2022.

La liste compte une centaine de chantiers, dont la réfection d’un pont d’étagement de l’autoroute Laurentienne situé au-dessus de la rivière Saint-Charles, à proximité de l’embouchure du futur tunnel Québec-Lévis.

En Chaudière-Appalaches, des travaux totalisant plus de 354 M$ sont au programme, a annoncé de son côté la ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx.  

Cinq importants chantiers routiers  

(Programmation 2020-2022 — Capitale-Nationale)

1. Élargissement et réfection de l’autoroute Henri-IV (73), entre l’autoroute Charest (440) et l’avenue Chauveau. (Projet de plus de 50 M$).

2. Reconstruction des ponts d’étagement du chemin des Quatre-Bourgeois, au-dessus de l’autoroute Henri-IV (73). (Nouveau projet estimé entre 25 M$ et 50 M$).

3. Phase III du réaménagement du boulevard Champlain (route 136), entre la côte de Sillery et la côte Gilmour. (Projet estimé entre 25 M$ et 50 M$).

4. Réfection de deux ponts situés sur l’autoroute Henri-IV (73), au-dessus de la voie ferrée, à la hauteur du boulevard Champlain et au-dessus du chemin Saint-Louis. (Nouveau projet estimé entre 10 M$ et 25 M$).

5. Construction d’une voie auxiliaire entre les kilomètres 10 et 13 de la route 169, dans la réserve faunique des Laurentides. (Projet estimé entre 5 M$ et 10 M$).

  • Nombre de projets pour la région : 103
  • Total des investissements pour la région : 533,8 M$

 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.