/sports/racing
Navigation

Un réseau de dopage de chevaux de course démantelé

Le cheval gagnant du Derby du Kentucky, Maximum Security.
Photo AFP Le cheval gagnant du Derby du Kentucky, Maximum Security.

Coup d'oeil sur cet article

Le cheval Maximum Security, vainqueur déchu du Derby du Kentucky, pourrait avoir été dopé par son entraîneur, Jason Servis, selon ce qu’on peut apprendre dans l’acte d’accusation déposé lundi devant la cour fédérale du district sud de New York. 

Au total, ce sont 27 personnes, dont des vétérinaires, qui ont été inculpées de plusieurs chefs d’accusation, dont altération frauduleuse de médicaments et complot pour faux étiquetage. 

«[Des substances dopantes] ont été données à des chevaux de course pour augmenter leurs performances au-delà de leurs habiletés naturelles», a expliqué William F. Sweeney fils, directeur adjoint au bureau de New York du FBI, lundi, selon le réseau ESPN. 

«Ce qui est arrivé aux chevaux n’est nul autre que de la maltraitance, a-t-il ajouté. Ils ont subi des problèmes cardiaques. Ils ont été surmenés, ce qui a causé des fractures aux pattes, et dans quelques cas, la mort. À l’inverse, les hommes impliqués ont continué à remplir leurs poches en manipulant cette industrie de plusieurs milliards de dollars à travers le monde.» 

Maximum Security a récemment remporté la Saudi Cup, le 1er mars. Il s’agit de la course la plus payante au monde, permettant à son propriétaire de mettre la main sur 10 millions $US. Au Kentucky, Maximum Security avait triomphé, mais avait ensuite été disqualifié en raison d’un geste d’obstruction.