/world/europe
Navigation

Coronavirus: le Premier ministre néerlandais enfreint sa propre règle sur les poignées de main

Coronavirus: le Premier ministre néerlandais enfreint sa propre règle sur les poignées de main
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a été surpris en pleine poignée de main à la télévision quelques instants après avoir demandé à ses concitoyens d’éviter de se serrer la main dans l’espoir de freiner la propagation du nouveau coronavirus. 

« Nous ne sommes plus autorisés à le faire. Désolé, désolé! », a rigolé Mark Rutte à la fin d’une conférence de presse lundi soir après avoir serré la main de Jaap van Dissel, directeur du centre de contrôle des maladies infectieuses de l’Institut néerlandais pour la Santé publique et l’Environnement (RIVM). 

« On va le refaire », a ajouté le Premier ministre, avant de donner à M. Van Dissel un léger coup de coude, recommandé pour éviter la transmission du Covid-19. 

Les Pays-Bas, qui comptent plus de 17 millions d’habitants, ont fait état mardi de 382 cas, dont quatre morts. 

M. Rutte se trouvait à cette conférence de presse afin d’annoncer aux Néerlandais les nouvelles mesures conseillées par les autorités sanitaires du pays. 

« À partir de maintenant, nous allons arrêter de nous serrer la main », a-t-il déclaré. 

« Vous pouvez vous saluer avec vos pieds, dire bonjour avec votre coude, ou tout ce que vous voulez. J’ai vu de bons exemples dans les écoles. Mais à partir d’aujourd’hui, nous cessons de nous serrer la main », a insisté M. Rutte. 

Plus de 114 000 cas de contamination ont été recensés dans le monde depuis l’apparition du nouveau coronavirus en décembre en Chine, avec un total de plus de 4000 morts.