/news/currentevents
Navigation

Le chanteur Éric Lapointe subira son procès en octobre

Coup d'oeil sur cet article

Le chanteur Éric Lapointe n’échappera pas à son procès pour des voies de fait alléguées sur une femme, n’en déplaise à l’artiste qui espérait en janvier trouver une « alternative » à cette affaire. 

« Le procès durera trois jours en octobre », a annoncé mardi une procureure à la cour municipale de Montréal. 

Éric Lapointe, 50 ans, n’était pas présent lors de son retour devant le tribunal mercredi. À la place, il était représenté par son avocat Jacklin Turcot, tel qu’il en avait le droit. L’audience n’a duré que quelques minutes, le temps d’expliquer que le procès se déroulera sur trois jours en octobre, soit un peu plus d’un an après le crime qui lui est reproché.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de François-David Bernier, avocat, sur QUB radio:  

Il l’aurait frappée 

Le 30 septembre dernier, le chanteur fêtait son anniversaire lorsqu’il se serait disputé avec une femme. Et lors de cette chicane, il l’aurait frappée, ce qui lui a valu une accusation criminelle. 

Un interdit de publication empêche de dévoiler l’identité de cette femme. 

Fait inusité : la défense demandera à ce qu’Éric Lapointe puisse s’absenter de son procès. Cette demande est très rarement faite, et on ignore les raisons qui poussent Lapointe à la faire. 

Avant le procès, une demi-journée d’audience a été réservée en août, afin d’entendre des requêtes préliminaires. Lapointe tentera d’obtenir des déclarations qu’aurait faites la victime après la judiciarisation du dossier. 

En janvier dernier, Lapointe avait expliqué par la voix de son avocat qu’il espérait éviter un procès. 

« Un procès, ce n’est facile pour personne, on essaie toujours de trouver une alternative », avait dit Me Turcot.