/sports/soccer/impact
Navigation

Ligue des champions: la première demie coule l'Impact

L’Impact se réveille trop tard

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a subi une première défaite en cinq matchs sous Thierry Henry en s’inclinant 2 à 1 contre le CD Olimpia lors du premier match de quart de finale de la Ligue des champions.  

• À lire aussi: Une frustration évidente  

L’Impact se retrouve dans une position difficile pour le match retour de mardi prochain au Honduras et il n’a que lui-même à blâmer puisque la première demie n’a pas été bonne malgré des statistiques enviables. Olimpia s’est forgé une avance de deux buts pour ensuite se replier en défense.  

« On a fait 45 bonnes minutes en deuxième mi-temps. On ne peut pas donner ce genre de but que j’appelle des erreurs d’école », a déploré Henry.   

« Il reste encore 90 minutes, on va tenter de faire mieux là-bas », a-t-il ajouté.  

Éveil  

Arrivé dès le retour de la pause pour remplacer Zachary Brault-Guillard, Orji Okwonow a dénoué l’attaque et s’est fait complice de Saphir Taïder qui a marqué sur un missile frappé à la volée dès la 47e minute.  

« C’était plus facile, ils étaient dans leur surface, il n’y avait pas de sortie de balle à faire, c’est pour ça qu’on a changé de schéma, mais ça n’a pas été assez », a expliqué Henry.  

Entré peu avant l’heure de jeu, Anthony Jackson-Hamel a été dangereux et a eu deux occasions en or d’égaler la marque. Un premier tir a raté la cible et une tête trop croisée s’est aussi retrouvée hors cadre.  

Le Bleu-blanc-noir pensait bien avoir obtenu un tir de pénalité quand le ballon a effleuré le bras de Maylor Nunez à la 83e minute, mais après l’avoir accordé, l’officiel Adonai Escobedo s’est rebiffé à la suite d’une longue discussion avec ses adjoints.  

En retard  

Si Thierry Henry trouvait que son équipe avait joué une mauvaise première demie à Dallas samedi dernier, elle lui a démontré qu’elle était capable de faire pire en se retrouvant en retard de deux buts à la mi-temps.  

Le Bleu-blanc-noir a eu beaucoup de mal à gérer les longs ballons d’Olimpia, qui se sont souvent retrouvés derrière la ligne défensive.  

Jerry Bengtson a ouvert la marque dès la 15e minute en recevant une longue tête de Leonardo Garrido, et ce tout juste après que son gardien Edrick Menjivar eut quitté le match sur blessure.  

Le second but des visiteurs a repris à peu près le même scénario. Après un coup franc mal tiré par les Montréalais, Jorge Benguche a reçu une longue tête en milieu de terrain et il a battu Zachary Brault-  

Guillard de vitesse pour doubler l’avance des siens à la 41e.  

En première demie, les Montréalais ont obtenu 78,4 % de la possession et n’ont même pas été en mesure de cadrer un seul de leurs trois tirs contre un jeune gardien substitut qui a peu joué cette saison.  

Après 45 minutes, le Bleu-blanc-noir avait tenté 372 passes contre seulement 102 pour Olimpia. Le problème, c’est que la plupart d’entre elles étaient en milieu de terrain plutôt que vers l’avant.  

En fin de compte, le Bleu-blanc-noir s’est fait servir sa propre médecine, car il a tendance à céder la possession pour jouer le contre, ce qu’il n’a pas su gérer.  

Ce qu’on a remarqué...    

Des longs ballons dangereux  

Olimpia a souvent joué le contre sur des longs ballons, principalement entre Rod Fanni et Luis Binks, ce qui a donné beaucoup de mal à la ligne défensive montréalaise. Jerry Bengtson a été particulièrement dangereux en pareilles circonstances.  

Trop statiques  

En première demie, les attaquants de l’Impact Romell Quioto et Maxi Urruti ont été beaucoup trop statiques. Ils entraient peu dans la surface adverse et lorsqu’ils y étaient, ils n’étaient tout simplement pas visibles.  

Nombreux malgré le virus  

Le COVID-19 n’a pas fait peur aux partisans de l’Impact puisqu’ils étaient 20 243 spectateurs à assister au match mardi soir, soit une foule similaire à celles des deux premières rencontres disputées au Stade olympique cette saison.  

Le gardien à l’infirmerie  

Comme l’Impact lors de son match aller à Saprissa, le CD Olimpia a été affecté par les blessures tôt dans le match. Le club du Honduras a perdu son gardien Edrick Menjivar, qui s’est blessé à l’aine en tentant un dégagement. Il s’est relevé, mais est rapidement retombé au sol.  

Meilleure deuxième demie  

L’Impact a joué une très mauvaise première demie, ne décochant que trois tirs qui ont tous été hors cadre. Le Bleu-blanc-noir a présenté un visage bien différent quand Thierry Henry est passé d’un schéma à cinq arrières pour en retirer un au profit d’un milieu de plus. Le résultat a été une seconde demie de 17 tirs tentés, dont trois ont été cadrés. Cette équipe peut être dangereuse quand elle tire.   

+
Jerry Bengtson
Il a causé toutes sortes d’ennuis à la défensive montréalaise au cours de la première demie et il a marqué un but en plus d’obtenir une passe décisive.
-
Romell Quioto
On se sera attendu à ce qu’il soit plus intense face à son ancienne équipe, mais il a finalement été plutôt effacé en étant trop statique dans la surface adverse.
1
2
Montréal
Gardien :
Clément Diop.
Défenseurs :
Joel Waterman, Rod Fanni, Luis Binks.
Milieu :
Zachary Brault-Guillard (remplacé par Orji Okwonkwo à la mi- temps), Saphir Taïder, Samuel Piette, Victor Wanyama, Jorge Corrales.
Attaquant :
Romell Quioto (remplacé par Ballou Tabla à la 72e minute), Maximiliano Urruti (remplacé par Anthony Jackson-Hamel à la 58e minute).
Olimpia
Gardien :
Edrick Menjivar (remplacé par Alex Güity à la 14e minute).
Défenseurs :
Maylor Núñez, Elvin Oliva, Johnny Leverón, Germán Mejía (remplacé par José Cañete à la 90e minute).
Milieu :
Edwin Rodriguez, Deybi Flores, Carlos Pineda, Matías Garrido (remplacé par José Pinto à la 85e minute).
Attaquant :
Jerry Bengtson, Jorge Benguché.
But
Montréal : Saphir Taïder (47e) OLIMPIA : Jerry Bengtson (15e), Jorge Benguché (41e)
Cartons
Montréal : Victor Wanyama (34e) OLIMPIA : Maylor Núñez (24e), Johnny Leverón (70e)
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
3
1
OLI
3
2
 
POSSESSION
FAUTES
MTL
74,3 %
8
OLI
25,7 %
13
 
HORS-JEUX
COINS
MTL
3
7
OLI
4
2
 
NOMBRE DE PASSES
NOMBRE DE PASSES RÉUSSIES (%)
MTL
621
87,0 %
OLI
218
57,0 %

  

Sur le même sujet