/finance/news
Navigation

Transformer son véhicule à essence en modèle électrique, est-ce avantageux?

0310-dvp
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Un lecteur nous demande s’il est possible de transformer sa voiture à essence en modèle 100 % électrique. Oubliez ça ! 

Vidéotron a récemment annoncé qu’elle allait convertir toute sa flotte de camions en véhicules électriques. Une seule société, la québécoise Ecotuned, peut faire ce travail au Canada. 

« On a développé une technologie unique de conversion, qui respecte toutes les normes de sécurité gouvernementales, explique Duy-An Ta, président d’Ecotuned. On se spécialise dans la conversion d’un seul modèle de véhicule, les camions Ford F-150, parce que ce sont les plus populaires sur le marché. » 

M. Ta reçoit continuellement des demandes de conversion pour d’autres modèles de camions ou d’automobiles.  

Il ne peut y faire suite, car ce ne serait pas rentable pour son entreprise, qui se concentre sur la conversion de flottes commerciales de véhicules. 

Difficile respect des normes 

« Les gens oublient cette réalité, mais accéder au réseau routier est avant tout un privilège, pas un droit. Le respect des normes de sécurité est donc primordial », explique un expert de l’industrie, qui ne souhaite pas être nommé.  

Le respect de ces normes est assuré par Transports Canada ainsi que par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). 

Pourtant, aux États-Unis, une dizaine de sociétés vendent sur internet des ensembles permettant de convertir un véhicule à essence en véhicule 100 % électrique, certains pour environ 9000 $ canadiens (frais d’expédition en sus).  

Un particulier peut-il donc convertir ou importer ici un véhicule converti de cette façon ?  

Il faudrait prouver que celui-ci est conforme aux tests de collision frontale ou latérale, ce qui est, finalement, impossible. Car cela implique la destruction du véhicule, pour savoir si, par exemple, les coussins gonflables vont se déployer, ou si la carrosserie va absorber le choc de l’impact... 

Moins performants 

« Une telle conversion n’est de toute façon pas à l’avantage du consommateur, explique George Iny, président de l’Association de protection des automobilistes (APA). Car les véhicules neufs 100 % électriques sont tellement plus performants que les véhicules à essence convertis. »  

D’autant plus qu’une telle conversion gonfle fortement le coût de la voiture. Et il faut être très bon mécanicien pour effectuer les travaux soi-même par souci d’économie. 

Une mode 

Par contre, certains vont s’intéresser aux modèles d’avant 1990, année où les coussins gonflables ont été introduits au Canada. Il y a même une mode chez certains passionnés de vieux bolides, de les convertir à l’électrique, surtout si le moteur est dans un état déplorable.  

La voiture perd ainsi de son originalité, mais elle gagne en attrait quant au plaisir de la conduite. Car les moteurs électriques sont beaucoup plus puissants que les moteurs à essence. 

Conseils