/sports/hockey
Navigation

Alerte au coronavirus: la Ligue canadienne de hockey emboîte le pas

La LHJMQ, l’OHL et la WHL suspendent leurs activités jusqu’à nouvel ordre

Coup d'oeil sur cet article

La LHJMQ, tout comme la Ligue de l’Ontario (OHL) et la Ligue de l’Ouest (WHL) ont emboîté le pas jeudi en suspendant indéfiniment leurs activités en raison des risques de propagation de la COVID-19.  

• À lire aussi: Alerte au coronavirus: joueurs et dirigeants dans l’inconnu  

Les commissaires des trois circuits, Gilles Courteau pour la LHJMQ, David Branch (OHL) et Ron Robison (WHL), ainsi que celui de la Ligue canadienne de hockey (LCH), Dan MacKenzie, se sont rencontrés jeudi afin de faire le point sur la situation.      

Les recommandations des différents experts médicaux, la suspension des activités d’à peu près toutes les ligues de sport de haut niveau ainsi que, au Québec, le décret du premier ministre François Legault interdisant les événements intérieurs de plus de 250 personnes ont fait en sorte que la décision devenait évidente.     

À noter qu’on ne parle pas d’annulation, mais bien de suspension des activités.     

«On va continuer de se parler quotidiennement. La situation évolue chaque jour et on reçoit de nouvelles informations chaque heure. Nos prochaines décisions vont dépendre des informations qu’on va recevoir», a expliqué le directeur des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, jeudi.     

Parmi les options envisagées jeudi, il y avait aussi celle de présenter les matchs à huis clos. Toutefois, cette possibilité a rapidement été écartée dans la LHJMQ.     

«Les matchs à huis clos sont difficilement soutenables économiquement pour des équipes de hockey junior. Une entreprise qui n’a que des dépenses et pas de revenus, ça ne fonctionne pas. Ç’aurait été la même chose ici», ajoute le porte-parole.     

La suite ?  

Pour l’instant, il a été demandé aux 18 formations de la LHJMQ de ne plus tenir de rencontres d’équipes ni d’entraînements.     

La suite des choses relève maintenant de l’hypothétique, assure Maxime Blouin. La LHJMQ n’écarte aucune possibilité à l’heure actuelle, dont celle d’annuler la saison au complet si jamais la situation ne s’améliore pas.      

«On n’est pas rendu là, assure-t-il. On a encore de bonnes discussions à avoir. Pour le moment, la saison est suspendue, mais le travail ne fait que commencer de notre côté. On va étudier différents scénarios dans les prochaines semaines et on va attendre que la crise soit résorbée ou que la situation soit un peu plus rose. En ce moment, on n’est qu’au début de la crise au Canada. On ne sait pas quand ça va finir et les autorités parlent de plusieurs mois. On va suivre le dossier avec attention.»     

Coupe Memorial  

Selon Stéphane Leroux de RDS, la ville de Kelowna, qui recevra la Coupe Memorial cette année, peut repousser la tenue de l’événement jusqu’à la mi-juin, ce qui pourrait permettre aux équipes de la LCH de tenir leurs séries avant le tournoi de fin de saison.      

Il reste 41 matchs de saison régulière dans la LHJMQ à être disputés. Au moment de suspendre les activités du circuit, 15 des 16 formations admissibles avaient confirmé leur place en séries.