/finance/news
Navigation

Donner à une cause, c’est payant!

Coup d'oeil sur cet article

Quand vous donnez à une cause qui vous est chère, vous vous attendez peut-être à pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt. 

Mais savez-vous exactement quels genres de dons le permettent et quelles sont les conditions à respecter ?

Pas à n’importe qui

Pour avoir droit à un crédit d’impôt, il faut que le don soit fait à un donataire reconnu par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Ce sont généralement des organismes de bienfaisance enregistrés, dont la liste est consultable sur le site de l’Agence. 

Toutefois, d’autres organismes peuvent être concernés comme des associations canadiennes enregistrées de sport amateur ou les Nations unies et ses organismes. Depuis janvier dernier, les organisations journalistiques sont également reconnues par l’ARC.

Pas n’importe comment

Pour obtenir un crédit d’impôt, votre don doit répondre aux critères prévus par la loi. Sauf exception, le don doit alors :

  • Être volontaire : on ne peut pas vous forcer à donner
  • Être réel : vous devez avoir effectué le don et non une simple promesse de don
  • Concerner un bien, que ce soit une somme d’argent, des actions de compagnie, des terrains ou autres. Vous ne pouvez donc pas donner un « service » comme de repeindre la salle commune de votre organisme préféré.

Obtenir un reçu officiel 

Pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut pouvoir fournir un reçu officiel de don, c’est-à-dire une preuve écrite que le don a bien été fait à l’organisme. 

Toutefois, l’organisme n’est pas obligé de remettre un reçu officiel et certains décident de ne pas en remettre ou de ne le faire que pour les dons au-delà d’un certain montant. 

Renseignez-vous avant de faire votre don !