/sports/golf
Navigation

La PGA pèse finalement sur pause

Le Championnat des joueurs est annulé et le calendrier suspendu jusqu’au Tournoi des Maîtres

GLF-SPO-USP-THE-PLAYERS-CHAMPIONSHIP---ROUND-ONE
Photo AFP La première ronde du Championnat des joueurs de la PGA s’est jouée devant des spectateurs, Jeudi, en Floride.

Coup d'oeil sur cet article

PONTE VEDRA BEACH | Le circuit de la PGA a changé de cap trois fois en moins de 24 heures. Finalement, après la première ronde du Championnat des joueurs au TPC Sawgrass, jeudi, le commissaire a pris la décision d’annuler l’événement et les épreuves au calendrier jusqu’au Tournoi des Maîtres en avril, à cause du coronavirus.  

• À lire aussi: Une situation étrange évitée

Il aura fallu 12 heures aux autorités du circuit de la PGA avant d’annoncer son plan face à la pandémie de la COVID-19. Le Championnat des joueurs en Floride n’était pas suspendu lors de la ronde initiale, jeudi.  

Deux jours après sa conférence de presse lors de laquelle il disait suivre l’évolution de la situation de près, tout en allant de l’avant avec le Championnat des joueurs de la PGA, le commissaire Jay Monahan a révisé sa position, jeudi midi, en point de presse.   

Il a d’abord annoncé que le tournoi accueillant bon an mal an plus de 200 000 spectateurs en une semaine serait disputé sans spectateurs à compter de la deuxième ronde, aujourd’hui. À ce moment, le PGA Tour opérait le seul sport professionnel encore actif en Amérique du Nord.  

Six circuits à l’arrêt  

Mais voilà que sur le coup de 22 h, le commissaire Monahan déclarait l’annulation du championnat et suspendait les activités au sein de ses six circuits à travers le monde jusqu’au 9 avril, c’est-à-dire jusqu’au Tournoi des Maîtres.   

La direction du Augusta National devrait d’ailleurs dévoiler son plan d’ici la semaine prochaine, selon ce qui circule à Sawgrass.  

« C’est avec regret que nous annulons le Championnat des joueurs. Nous devons être responsables et transparents dans notre processus décisionnel. Nous avons tout fait pour créer un environnement sécuritaire afin de poursuivre le tournoi ce week-end selon la situation. Mais à ce point, avec l’évolution de la situation, il fallait faire une pause », a émis la direction du circuit en fin de soirée, en précisant qu’elle fera le point ce matin.  

À l’heure  

Un revirement de situation attendu puisque tard mercredi soir, trois heures après la suspension du calendrier dans la NBA, la PGA annonçait que la ronde initiale de son tournoi phare serait disputée sans aucun changement. Il demandait aux golfeurs de se présenter sur les tertres à l’heure.   

Ainsi, au moment où les ligues professionnelles à travers la planète annonçaient l’interruption de leurs activités, les golfeurs du PGA Tour s’élançaient sur le Stadium Course du TPC Sawgrass devant des milliers de spectateurs.  

Non sans une saveur plutôt particulière. La matinée avait débuté comme à l’habitude, hormis la consigne interdisant les autographes.  

La route A1A était congestionnée en direction de Ponte Vedra Beach.   

Les spectateurs avaient envahi le parcours et les gradins du « stade » autour des 16e et 17e fanions où s’entassent environ 15 000 personnes faisant la fête.  

Sans spectateurs jusqu’en avril  

Toutefois, l’atmosphère a changé en fin de matinée quand, aux quatre coins du parcours, les spectateurs ont entendu la conférence de presse de Monahan.  

« Dans le contexte actuel du coronavirus, le circuit de la PGA annonce qu’il poursuit ses activités dans tous ses évènements prévus au calendrier des six circuits, mais que les tournois seront disputés à huis clos dès demain [aujourd’hui]. Et ce, jusqu’à nouvel ordre, avait déclaré Monahan, qui a étendu cette consigne jusqu’à l’Omnium du Texas au début avril. La situation évolue et tout peut changer. »  

Cependant, il a annoncé du même coup le report de la compétition prévue en République dominicaine dans deux semaines en raison des difficultés logistiques.  

Discussion avec Donald Trump  

Il y a une semaine à peine, le commissaire de la PGA ne pensait jamais en arriver à cette option. Connaissant très bien les répercussions financières, il n’avait plus le choix. C’était la bonne décision à prendre, a-t-il fait savoir.  

En matinée jeudi, Monahan s’est entretenu avec le président américian, Donald Trump, le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, et les autorités sanitaires locales de Jacksonville. Ils ont convenu de la marche à suivre.  

Avec 35 cas répertoriés en Floride, selon le département de la santé jeudi, dont un dans le comté de St. Johns dans la grande région de Jacksonville, DeSantis a recommandé de limiter ou d’annuler tous les évènements réunissant de grosses foules à travers l’État.   

Avec ses quartiers généraux à Ponte Vedra Beach, le circuit de la PGA ne pouvait faire autrement que de suivre la consigne.  

En plein air  

Monahan a néanmoins relaté que les décisions des grandes ligues professionnelles ont attiré son attention sur les options à envisager. Comme le golf est disputé en nature, sur une vaste propriété de 400 acres à Sawgrass, la situation est différente que dans un amphithéâtre d’une capacité de 20 000 personnes.  

Quant à sa décision de laisser les spectateurs passer les tourniquets jeudi matin, le commissaire ne pouvait fermer les portes quand les écoles, les centres commerciaux, les cinémas et les parcs d’attractions étaient encore ouverts.   

Immédiatement après les évènements du 11 septembre 2001, le PGA Tour avait annulé deux tournois.   

À la fin septembre, la Coupe Ryder qui devait être disputée en Europe à l’époque avait été reportée l’année suivante.