/news/politics
Navigation

Coronavirus: le public ne pourra plus accéder à l'Assemblée nationale

Coronavirus: le public ne pourra plus accéder à l'Assemblée nationale
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

L’Assemblée nationale du Québec va fermer son pavillon des visiteurs et bloquera l'accès au public en raison de la pandémie de coronavirus.  

• À lire aussi: Le fédéral crée un fonds d'un milliard de dollars pour la lutte au coronavirus  

• À lire aussi: Pandémie : Trump interdit aux Européens d’entrer aux États-Unis, nouveau plongeon des Bourses  

En bref:         

  • L'Assemblée nationale va bloquer l'accès au public pour protéger les législateurs.     
  • François Legault affirme que les deux prochaines semaines seront critiques pour limiter la contagion.    
  • Un plan sera annoncé plus tard en journée.   
  • Le Québec veut dédommager financièrement les travailleurs qui devront se placer en isolement.    
  • Des ressources seront ajoutées dans le service de 8-1-1.        

Selon nos informations, cette fermeture sera en application à compter de vendredi. Le public ne pourra donc plus assister aux travaux parlementaires. Cette interdiction ne touchera pas pour l'instant les citoyens invités à témoigner en commission parlementaire.    

«On va prendre des mesures pour le pavillon des visiteurs. On veut protéger tout le monde», a affirmé le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, jeudi matin lors d'une mêlée de presse.    

M. Paradis pourrait prendre cette décision lourde de sens pour «protéger les législateurs et le public». Les missions internationales des députés ont également toutes été annulées. Aucun déplacement à l’extérieur du pays n’est autorisé. Les mesures d’hygiène ont également été renforcées.    

Coronavirus: le public ne pourra plus accéder à l'Assemblée nationale
Photo Simon Clark

De son côté, François Legault a affirmé en Chambre que les deux semaines prochaines seront critiques pour limiter la propagation du virus. Un plan sera présenté aujourd'hui. M. Legault demande à toutes les personnes qui ont des symptômes grippaux de rester à la maison et de ne pas aller travailler.    

Pandémie  

Les chefs de tous les partis ont rencontré le premier ministre François Legault en matinée pour faire le point sur la pandémie de coronavirus. Plus tard en journée, M. Legault, la ministre de la Santé, Danielle McCann, et le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, doivent faire le point sur la situation au Québec.    

Dans plusieurs pays européens, où la COVID-19 a pris pied, les rassemblements sont interdits et certains lieux publics sont fermés. En Italie, en crise, seules les épiceries et les pharmacies sont ouvertes.    

Mercredi, M. Arruda a affirmé que les Québécois doivent s’attendre à ce genre de mesures draconiennes alors que la maladie devrait toucher de plus en plus de Québécois dans les prochaines semaines et les prochains mois.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.