/opinion/columnists
Navigation

Assassins par procuration

Coup d'oeil sur cet article

La COVID-19 serait responsable d’une épidémie de peur bien plus grave que celle du coronavirus, dit-on. Peut-être. Mais la crainte du microbe n’explique pas à elle seule le vent de panique.   

Quand on regarde l’attitude de nos élus politiques, ceux-là mêmes qui sont censés veiller au bien-être des citoyens, la population a de quoi être terrifiée !  

Génie  

Devant la crise qui se dessinait, Trudeau a d’abord choisi la politique de l’autruche. Ensuite, il nous a servi quelques déclarations laconiques truffées de faux-fuyants. Puis, dans un éclair de génie bureaucratique, il a créé un comité spécial formé de ministres pour centraliser sa gestion de la crise du coronavirus. Cette semaine, il a annoncé des mesures essentiellement cosmétiques, mais fondamentalement anémiques. Pendant ce temps, les frontières sont grandes ouvertes et les voyageurs ne sont soumis à aucun contrôle sanitaire. Qu’importe ! Mélanie Joly siège à ce comité des sages. Nous serons sauvés. Ouf !  

Sur la scène provinciale, la ministre de la Santé, Danielle McCann, affirme que le Québec est « prêt » et que « toutes les mesures sont actuellement déployées dans le réseau pour détecter, contrôler et limiter la transmission de la COVID-19 dans la communauté ». Mais est-elle crédible lorsque, du même souffle, elle refuse d’inscrire le coronavirus sur les listes des maladies à déclaration ou à traitement obligatoire ?  

Insécurité  

L’annonce d’une pandémie est déjà effrayante en soi, surtout en regard de celles qui ont marqué l’histoire. Mais l’insécurité est surtout créée par une élite politique tétanisée qui, à force de tergiverser, laisse bêtement le virus se propager. Elle est réactive plutôt que proactive, et négligente plutôt que diligente. Mais où est le leadership ?  

Manifestement, nous sommes gouvernés par des incompétents et des pleutres. Mais réalisent-ils que la bêtise peut être criminelle ? Sont-ils conscients que leur léthargie politique coûtera la vie à de nombreux innocents et fera d’eux des assassins par procuration ?