/sports/racing
Navigation

Reprise des activités au GP de Monaco?

Coup d'oeil sur cet article

Il faudra patienter de longues semaines avant d’assister au coup d’envoi de la nouvelle saison de F1 en raison de la pandémie de la COVID-19.

Après l’annulation de la première étape à Melbourne, l’épreuve de Bahreïn, qui devait initialement se dérouler à huis clos la semaine prochaine, et celle du Vietnam, le 5 avril, ont été reportées.

Les manches suivantes, prévues aux Pays-Bas et en Espagne, les 3 et 10 mai respectivement, sont également compromises comme le rapportait
Le Journal en début de semaine

La saison pourrait donc s’amorcer, sous toutes réserves évidemment, à Monaco le 24 mai après cinq courses reportées et une annulée. Le Grand Prix de Chine (19 avril) a été le premier à écoper quand la F1 a annoncé, le 12 février dernier, qu’il n’aurait pas lieu.

Rassurant pour Montréal

La direction du Grand Prix du Canada a publié un court communiqué vendredi sur la situation. La bonne nouvelle, c’est que l’escale montréalaise a lieu en juin et que la situation peut s’améliorer d’ici là.

« Les préparatifs pour le Grand Prix du Canada 2020, inscrit au calendrier du Championnat du monde de Formule 1 pour les 12, 13 et 14 juin vont bon train et se poursuivent, peut-on lire. C’est une situation que nous suivons de manière soutenue.

« Nous sommes en constante communication avec des membres de la F1, de la Fédération internationale de l’automobile et des autorités publiques. Notre priorité est de tenir un événement dans des conditions sécuritaires tant pour les spectateurs que pour le personnel. »


Toutes les épreuves des séries NASCAR, ce week-end à Atlanta (incluant celles des Québécois Raphaël Lessard et Alex Labbé), ainsi que la semaine prochaine à Homestead, en Floride, ont également été annulées. De même que la première course de la série IndyCar qui devait avoir lieu à St.Petersburg, en Floride.