/sports/golf
Navigation

Une annulation saluée

Les golfeurs du Championnat des joueurs de la PGA attendaient ce scénario

GLF-SPO-USP-THE-PLAYERS-CHAMPIONSHIP---CORONAVIRUS-PRESS-CONFERE
Photo AFP Une vue d’ensemble du 18e trou du Stadium Course complètement vide après l’annonce du commissaire de la PGA Jay Monahan d’annuler le Championnat des joueurs, vendredi à Ponte Vedra Beach.

Coup d'oeil sur cet article

PONTE VEDRA BEACH  |  Vendredi matin, on assistait à une scène complètement surréaliste au TPC Sawgrass. Au lever du soleil, aucun golfeur, aucun spectateur, aucun embouteillage sur la route, le Stadium Course silencieux et figé dans le temps.   

D’ordinaire, le vendredi est une journée achalandée et festive sur le parcours de Ponte Vedra Beach. Surtout sous les chauds rayons du soleil. Les golfeurs font tout en leur possible pour résister au couperet. Cette fois, ils sont rentrés progressivement afin de récupérer leur équipement et ensuite trouver un moyen de rentrer chez eux. 

Ceux qui devaient jouer tôt en matinée n’ont su qu’à leur réveil que le tournoi était annulé. Ce n’était pas un mauvais rêve. C’était la réalité. Bon nombre de participants étaient sous le choc tout en appuyant le verdict final face aux mesures contre la COVID-19.

« C’était une décision très difficile à prendre, mais je crois que le circuit a pris la bonne, a fait savoir le Canadien Mackenzie Hughes qui devait prendre le départ en matinée. Avec tous les sports professionnels qui avaient suspendu leurs activités, nous devions être sur la même page. J’aurais évidemment préféré jouer, mais il y a des enjeux plus importants dans le monde présentement. »

Le champion défendant Rory McIlroy, qui s’était exprimé sur les motifs expliquant la suite du tournoi sans spectateurs après la ronde initiale, a salué la décision du circuit d’annuler le Championnat des joueurs. 

« Au fil des heures, ils ont fait des pas dans la bonne direction. Nous voici, ce tournoi est annulé. Notre commissaire Jay Monahan a connu une très dure semaine. J’ai une bonne pensée pour lui. Nous reviendrons au jeu quand les autorités nous le permettront. Il faut suivre les consignes », a observé Rory, auteur d’une ronde de 72, à égalité avec la normale, la veille. Il figurait à égalité au 83e rang. 

Diverses inquiétudes

Le Champion en 2018, Webb Simpson, n’était pas surpris du changement de cap, bien qu’en début de semaine, il n’aurait jamais cru l’annulation possible. 

« On voit que la situation évolue rapidement. Il y a eu des cas confirmés en Floride. Tout pouvait donc arriver. Ce matin [vendredi], je ne suis pas surpris », a commenté celui qui occupait le 7e rang, réfléchissant aux conséquences sur sa famille qui devait le rejoindre dans l’incertitude. Il ne pouvait porter complètement son attention sur son jeu.

« Ç’aurait été anormal de jouer dans ce contexte et sans spectateurs », a-t-il ajouté. 

Parmi les favoris pour soulever le trophée, l’Espagnol Jon Rahm s’interrogeait sur le processus pour subir les tests de contamination. 

« C’est une pandémie. Sans la pleine disponibilité des tests pour tous, le circuit n’avait d’autre choix que d’annuler », a-t-il déclaré, alors que le circuit avait bel et bien un protocole en place. 

« Les événements sont suspendus ou annulés à travers le monde. Mon frère ne peut jouer au soccer avec son équipe junior à l’extérieur. S’ils ne peuvent pas, je ne comprenais pas comment nous le pouvions. J’espère que nous pourrons reprendre le jeu dans les prochaines semaines. »

L’Association de golf des États-Unis (USGA) n’a pas encore statué sur la situation, mais le fera prochainement quant à son calendrier chargé des tournois. La LPGA a également reporté trois tournois, dont son premier majeur de la saison. Dans la NCAA, les championnats nationaux prévus en mai sont annulés.