/weekend
Navigation

Tous les auteurs qui l’inspirent

Coup d'oeil sur cet article

Juste avant que la quatrième saison de la télésérie L’heure bleue se termine, l’actrice Céline Bonnier a accepté de nous parler des essais et des romans qui l’ont marquée. 

Vous pouvez commencer par nous raconter l’un de vos plus beaux souvenirs de lecture ?

Je ne sais pas si c’est l’un des plus beaux, mais c’est assurément l’un des plus marquants : la découverte du Journal de Nijinski. Je devais avoir 15 ou 16 ans quand je l’ai lu, et cette forme d’écriture, à la fois personnelle, directe et chargée d’une énergie très différente, m’a tout de suite intéressée. Ce danseur russe d’origine polonaise a frôlé la folie et dans son journal, on en voit la progression. Ça m’a complètement fascinée car, au fil des pages, Nijinski prend lui-même conscience de son état mental fragile. 

De façon générale, que préférez-vous lire ?

J’aime beaucoup les essais. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer aussi romans, recueils de poésie ou bandes dessinées !

Si l’on vous demandait de dresser la liste de vos romans fétiches, quels titres pourrait-on entre autres y voir ? 

  • La promesse de l’aube de Romain Gary, un livre que j’ai très souvent offert en cadeau. Que ce soit sous ce nom ou sous celui d’Émile Ajar, j’ai toujours aimé la plume de cet écrivain.
  • L’amour aux temps du choléra de Gabriel García Márquez, parce que l’histoire d’amour racontée dans ce livre est tout simplement extraordinaire. 
  • De façon plus générale, les romans de l’Islandaise Auður Ava Ólafsdóttir. J’ai dévoré Rosa Candida pendant que je voyageais en Islande et, depuis, j’ai pas mal lu tout ce qu’elle a écrit. C’est une auteure qui m’inspire beaucoup.

Dans votre vie, y a-t-il eu un livre qui a compté plus que n’importe quel autre ? 

Pas un mais plusieurs, à commencer par Pourquoi créer ? de Pierre Bertrand. Je suis tombée sur ce livre à une époque où je lisais beaucoup d’essais liés aux mécanismes créatifs, et son approche philosophique m’a entre autres aidée à comprendre que le plus important n’était pas le but, mais le processus de création. Il y a aussi eu Une chambre à soi de Virginia Woolf, qui explique ce qu’est la création et ce qui la nourrit, Pina Bausch ou l’art de dresser un poisson rouge de Norbert Servos, Le monde sur le flanc de la truite de Robert Lalonde et Journal de la création de Nancy Huston. 

Récemment, quel livre a réussi à vous surprendre agréablement ?

Je reviens du Vietnam et là-bas, j’ai lu Peste et choléra de Patrick Deville. Au début, j’étais un peu perdue, parce qu’il y a plein de noms et plein de références. Et puis j’ai embarqué, ses courts chapitres qui nous transportent d’une époque à l’autre se lisant super bien. Je ne connaissais pas Alexandre Yersin, l’homme qui a créé un vaccin pour guérir la peste. Ça a été quelqu’un d’hyper important et son côté touche-à-tout m’a fascinée. 

Au cours des derniers mois, est-ce qu’il y en a eu un que vous n’avez pas été capable de lâcher d’un bout à l’autre ?

Les Retranchées : échecs et ravissement de la famille, en milieu de course de Fanny Britt. Je trouve cette écrivaine québécoise brillante. Elle a des réflexions intéressantes, et la simplicité de son écriture me fait un peu penser à Auður Ava Ólafsdóttir. 

Si vous en aviez la possibilité, quel roman aimeriez-vous pouvoir adapter au grand écran ? 

Le mur invisible de Marlen Haushofer, une Autrichienne décédée en 1970. Dans les années 1960, elle a écrit ce livre très prenant dans lequel une femme, partie passer quelques jours à la campagne dans la maison de son beau-frère, n’aura plus accès au monde extérieur. Un mur invisible va la séparer du reste du monde et au-delà de ce mur, tout mourra. Cette femme vivra ainsi toute seule pendant des années avec une vache, un chat et un chien. C’est un contexte auquel je n’aurais jamais pensé et je serais curieuse de voir comment une solitude aussi exacerbée pourrait être racontée à l’écran. 

Que comptez-vous lire sous peu ?

La cavale, d’Albertine Sarrazin. Pour ce titre, je me fie à Patti Smith, dont la liste de lectures est assez intéressante !