/misc
Navigation

C'est le temps d'être gentil

C'est le temps d'être gentil

Coup d'oeil sur cet article

Nous vivons un moment inédit qui nous appelle tous à poser des gestes afin de freiner la propagation de la COVID-19 et éviter de surcharger le système de santé. Je suis convaincue que cette crise fera très généralement sortir le meilleur de notre société. Les Québécois savent se serrer les coudes. 

Les gestes qui font la différence, on les martèle depuis des jours : éviter les rassemblements, se laver les mains régulièrement, éviter les poignées de main et les bisous, éviter de voyager si cela n’est pas nécessaire.  

Ce n’est pas compliqué, il s’agit de faire preuve de jugement et de civisme. 

Les scènes de folie dans les supermarchés frappent certes l’imaginaire, mais les scènes de magasinage normales ne font que très peu l’objet de vidéos ou de couverture médiatique. Il est intelligent de faire des réserves pour pouvoir passer quelques jours à la maison en évitant les foules. Et avec des enfants à la maison, les repas à préparer se retrouvent multipliés. Mais il est complètement inutile de faire des réserves pour six mois. Tout ce que vous risquez de provoquer, ce sont des pénuries pour vos concitoyens. 

Il est aussi déplorable de voir des gens se bousculer pour obtenir des produits convoités. S’il vous plaît, ne tombons pas dans autant de laideur. 

Que dire des déchets de la société qui achètent des produits dont nous avons besoin en quantité industrielle pour les revendre à gros prix... Je vous méprise profondément. Vous devriez avoir honte. Je salue au passage les sites de petites annonces et de commerce électronique qui retirent systématiquement les annonces de bouteilles de Purell ou de papier de toilette. 

Il n’est pas trop tard pour vous rattraper en offrant gratuitement vos denrées à des gens dans le besoin.  

Rendre service 

En plus de suivre les recommandations des services sanitaires et du gouvernement, pourquoi ne pas faire un extra effort collectif de gentillesse?  

Vous avez des amis qui reviennent de voyage et qui doivent rester en quarantaine? Ils ont peut-être besoin que vous leur fassiez quelques courses...  

J’ai vu une proposition intéressante cette semaine. Quelqu’un suggérait que des personnes ne représentant pas de risque proposent à des professionnels de la santé de garder leurs enfants. Cela pourrait être complémentaire aux services de garde que le gouvernement a mis en place pour les personnes œuvrant dans les services essentiels.  

Les visites dans les CHSLD sont maintenant interdites, mais rien n’empêche d’appeler les aînés autour de vous pour leur demander comment ça va. Et pas seulement ceux vivant dans des centres... plusieurs aînés actifs ont des vulnérabilités supplémentaires et auront tendance à s’isoler davantage.  

J’ai aussi un message pour les 70 ans et plus. Vos proches vous tannent? Ils vous demandent de faire attention? De rentrer de voyage? Écoutez-les donc. Ils tiennent à vous. Et ils ont raison. Les frontières se durcissent. Les vols commerciaux vont devenir plus rares.  

Au travail 

Les employeurs devront impérativement être conciliants dans les prochains jours et devront faire sentir à leurs employés qu’ils ont leur soutien afin de poser les gestes nécessaires pour aplatir la courbe. Plusieurs organisations ont pris les devants en faisant les investissements nécessaires pour rendre le télétravail plus efficace et agréable.  

Et entre collègues, il faudra être flexibles et patients. Les moments de disponibilités seront variables d’une personne à l’autre, et la productivité sera inévitablement altérée, malgré tous les efforts.  

Il y aura très certainement un avant et un après. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis une grande défenderesse du télétravail. Cette crise aura certainement fait avancer le concept, aura permis d’équiper certaines entreprises des technologies et des équipements nécessaires au télétravail efficace. Mais rappelez-vous que c’est plus efficace sans les mioches qui courent autour de nous! 

Leadership positif 

La grande majorité s’entend pour dire que François Legault manœuvre habilement dans la tempête. Transparent, clair dans ses directives, proactif dans ses demandes face à Ottawa – qui nous apparait encore une fois un peu candide – nous avons l’impression d’être en de bonnes mains. Quand on regarde par exemple ce qui se passe chez nos voisins méridionaux, le manque de transparence, la lenteur à réagir, la résistance face aux scientifiques, on peut se considérer chanceux.  

François Legault, Danielle McCann et Horacio Arruda ont fait preuve d’une maitrise extraordinaire face à la situation. Ils ont fait les recommandations et pris des mesures une étape à la fois, avec calme. À chaque fois qu’une mesure a été prise, on nous a expliqué le pourquoi. Leur approche aura sans doute fait la différence afin de mobiliser les Québécois pour que tous ensemble, nous fassions notre part face à la pandémie.