/finance/business
Navigation

Coronavirus: Hydro-Québec instaure un moratoire sur les débranchements

GEN-HYDRO-QUEBEC
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois talonnés par Hydro-Québec pour défaut de paiement peuvent pousser un soupir de soulagement. La société d’État prolonge pour une période indéterminée son moratoire hivernal sur les débranchements en raison de la pandémie de la COVID-19.   

• À lire aussi: François Legault fait le point sur la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: Immatriculation et permis de conduire: la SAAQ demande aux policiers de faire preuve de clémence

• À lire aussi: COVID-19: le syndicat des employés de la SAQ demande la fermeture des succursales

«Il n’y aura pas d’interruption de service pour des raisons de créance. Le moratoire hivernal, qui prend fin le 1er avril habituellement, est maintenu jusqu’à nouvel ordre», a indiqué au Journal un porte-parole d’Hydro-Québec, Cendrix Bouchard.   

«Personne ne va être débranché en lien avec le coronavirus.»   

Travaux annulés, consommation en hausse   

Toutes les activités d’entretien du réseau hydroélectrique sont également suspendues jusqu’à nouvel ordre, à l’exception de celles qui sont jugées essentielles, a précisé le porte-parole. «Dans certains secteurs, il pourrait par exemple y avoir des interruptions de quelques heures au cours de la semaine, si des travaux étaient nécessaires afin d’assurer une interruption plus longue, ou quelque chose de pire la semaine prochaine.»   

La société d’État note également «une augmentation» des ventes au Québec chez les clients résidentiels depuis la fin de la semaine dernière, alors que plusieurs travailleurs ont dans un premier temps été encouragés, puis forcés de ne plus se rendre sur leur lieu de travail habituel. Il n’a toutefois pu chiffrer celle-ci.   

Rappels  

Le nombre de débranchements effectués par Hydro-Québec a bondi de 14% en 2019 (https://www.journaldequebec.com/2020/02/20/le-nombre-de-debranchements-bondit-de-14), révélait Le Journal le mois dernier. Il s’agit d’une première augmentation depuis 2014.    

La société d’État a procédé à 49 497 coupures de courant l’an dernier chez des clients résidentiels ne payant plus leur facture d’électricité. En 2018, ils ont été 43 504 à subir une interruption de service au Québec, après avoir reçu plusieurs avis.    

HQ chiffrait en 2019 à 97,6 millions $ le montant n’ayant pas été payé par des entreprises ou des particuliers, dont 11,4M$ en rabais pour des ménages à faible revenu. Pour l’ensemble de la facture, il s’agit d’un bond de 4,4M$ par rapport à 2018.   

Elle rappelle qu’elle peut accompagner les consommateurs ayant du mal à payer. Elle offre la possibilité de signer des ententes de paiement et il est également possible de faire des versements égaux afin d’éviter les surprises lors de températures plus froides.