/finance/business
Navigation

COVID-19: Uber Eats assouplit ses règles pour les restaurateurs

Coup d'oeil sur cet article

Afin de soutenir les restaurants affectés par la propagation de la COVID-19, Uber Eats a annoncé une série de mesures lundi pour favoriser leurs livraisons.

• À lire aussi: Coronavirus: les restaurateurs encaissent déjà les contrecoups 

• À lire aussi: Les restos et les bars sur la corde raide à cause de la crise du coronavirus 

• À lire aussi: Coronavirus: les restaurateurs encaissent déjà les contrecoups 

Pour les restaurants indépendants, les frais de livraison pour toutes les commandes au Canada et aux États-Unis seront annulés par Uber Eats. Les restaurants auront aussi la possibilité de recevoir leurs paiements tous les jours plutôt qu’une fois par semaine. 

«Nous savons que les prochaines semaines seront difficiles pour de nombreux propriétaires de petites entreprises et nous voulons aider les restaurants à se concentrer à nourrir les gens, plutôt que sur les finances, a affirmé Janelle Sallenave, responsable d'Uber Eats pour les États-Unis et le Canada, par communiqué. C'est pourquoi nous nous efforçons d'accroître la demande de plus de 100 000 restaurants indépendants aux États-Unis et au Canada grâce à des efforts de livraison et de marketing gratuits.» 

Uber Eats s’engage aussi à livrer plus de 300 000 repas gratuits aux employés du secteur de la santé et aux organismes de secours au Canada et aux États-Unis. 

«Plus de 90% de tous les restaurants sont des petites entreprises familiales de 50 employés ou moins, a déclaré Sean Kennedy, vice-président des affaires publiques de la National Restaurant Association des États-Unis. Les efforts visant à promouvoir le service au volant, les plats à emporter et la livraison sont des outils importants pour aider les restaurants à continuer de servir les consommateurs en ces temps difficiles.» 

Uber Eats est une application de commande et de livraison de plats à la demande. Uber Eats regroupe plus de 400 000 restaurants dans 45 pays.