/news/politics
Navigation

COVID-19: 573$ par semaine pour certains individus qui doivent s’isoler

Coup d'oeil sur cet article

Québec offrira 573$ par semaine aux individus placés en isolement volontaire en raison du coronavirus et qui n’ont pas accès à l’assurance-emploi.  

• À lire aussi: «Les gestes posés aujourd’hui vont sauver des vies», dit François Legault  

• À lire aussi: COVID-19: le Canada ferme ses frontières aux voyageurs étrangers  

«Il faut un incitatif pour que les gens qui ont des symptômes, qui ont voyagé, qui doivent s'isoler, bien qu'ils n'hésitent pas à s'isoler, parce qu'ils ont peur de perdre des revenus en n'allant pas travailler», a expliqué le premier ministre François Legault en conférence de presse, lundi.     

Photo Stevens Leblanc

Ainsi, une personne qui n’est pas couverte par l’assurance-emploi (travailleurs autonomes, pigistes, propriétaires de PME, etc.) aura droit à 573$ non imposable si elle doit se placer en isolement volontaire après un voyage ou en raison de symptômes de la COVID-19. Le montant correspond au maximum offert par l’assurance-emploi.     

  • ÉCOUTEZ la chronique économique de Michel Girard à QUB Radio:

Ce Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT) couvrira une période de deux à quatre semaines. Québec évalue qu’il pourrait coûter 150 millions $ pour couvrir 65 000 travailleurs.     

Pour s’en prévaloir, il suffira de remplir un formulaire sur le site web Quebec.ca/coronavirus, lieu de référence pour toutes les questions liées à la COVID-19. La Croix-Rouge sera responsable de la distribution des chèques. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Québec se fie à la bonne foi  

Les personnes qui reviennent de l’étranger devront fournir une preuve de voyage. Pour ceux qui doivent se placer en isolement suite à l’apparition de symptômes, le gouvernement se fiera à la bonne foi des Québécois. «On fait confiance aux personnes qui vont dire, effectivement: j'ai de la fièvre, j'ai de la toux ou j'ai des problèmes respiratoires. On n'est pas dans une période où on va demander une preuve médicale en béton», a expliqué le ministre du Travail, Jean Boulet.     

Photo Stevens Leblanc

La plupart des Québécois qui devront se placer en quarantaine seront toutefois couverts par l’assurance-emploi. Ottawa a déjà décrété un assouplissement des critères, mais d’autres annonces doivent avoir lieu cette semaine.     

Québec pourrait également annoncer d’autres mesures pour les parents qui doivent s’absenter du travail pour garder leurs enfants privés d’école. «On n'exclut pas d'annoncer d'autres aides, éventuellement, pour les personnes qui doivent rester à la maison», a déclaré M. Legault.      

Le premier ministre invite également les employeurs à faire preuve de flexibilité et à collaborer en ce temps de crise. Les entreprises affectées par le ralentissement économique pourraient, par exemple, en profiter pour mettre en place des programmes de formation qui étaient prévus plus tard.     

D’ailleurs, le ministre des Finances a rappelé que le Québec connaît une pénurie de main-d’œuvre. «Je pense que les entreprises ont un incitatif à vouloir conserver leurs employés», souligne Eric Girard.     

Photo Stevens Leblanc

D’autres mesures pour aider les entreprises seront annoncées au cours des prochains jours, dont le devancement de travaux d’infrastructures. Ceux-ci toucheront d’abord le réseau de la santé, qui aura besoin d’augmenter sa capacité de lits, notamment. Québec compte ainsi «faire d'une pierre deux coups», a dit M. Legault.     

À voir aussi