/24m/outings
Navigation

Le cinéma au temps du coronavirus

Le cinéma au temps du coronavirus
COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir annulé son événement en salles, le Festival International du Film sur l’Art (FIFA) rebondit face aux conséquences du coronavirus et présentera exceptionnellement sa 38e édition en ligne du 17 au 29 mars. 

«On vit une période qui est complètement hors-norme», a souligné d’emblée Philippe U. del Drago, directeur général du FIFA. 

Dans un contexte où l’ensemble des théâtres et cinémas sont maintenant dans l’obligation de fermer, entraînant avec eux le report ou l’annulation de plusieurs spectacles et activités, l’organisation du festival souhaitait maintenir sa proposition malgré les difficultés qu’un réarrangement rapide représentait. 

«Je crois fondamentalement que l’art fait du bien, a expliqué le directeur général. Et on avait tellement travaillé pour monter une programmation qui soit inspirante, internationale, dynamique et diversifiée que je me suis dit que nous, la part qu’on peut donner dans cette situation, comme nous ne sommes pas des médecins ni des infirmiers, c'est d’apporter un peu d’art aux gens.» 

«Et aussi, comme on sera tous pas mal confinés chacun chez soi pour une période indéterminée, je pense que ce sera aussi un grand moment de réflexion pour tout le monde, et l’art peut accompagner cette réflexion-là, a-t-il poursuivi. Avec tous les documentaires qu’on a, les histoires d’artistes du monde entier, ça peut être quelque chose qui peut accompagner les gens, les soutenir peut-être.» 

Le Festival International du Film sur l’Art sera présenté en ligne du 17 au 29 mars, en raison de l'épidémie de la COVID-19. Sur la photo: une scène du film Architecture of Infinity.
PHOTO COURTOISIE
COURTOISIE
Le Festival International du Film sur l’Art sera présenté en ligne du 17 au 29 mars, en raison de l'épidémie de la COVID-19. Sur la photo: une scène du film Architecture of Infinity. PHOTO COURTOISIE

Vaste programmation

Plus d’une centaine de films seront ainsi proposés aux cinéphiles sur toute la durée de l’événement. L’aspect artistique sera présent à travers l’ensemble des propositions cinématographiques, qu’il en constitue l’objet ou la signature. 

«On va créer une grande liste de lecture avec tous les films dont on a réussi à avoir les droits, a expliqué Philippe U. del Drago. Pour le moment, il y a déjà au-dessus de 100 films et cette liste-là va être disponible pendant toute la durée du festival au coût de 30 $. Et je pense même que durant les prochains jours, nous serons capables d’en ajouter.» 

«Un élément un peu plus symbolique peut-être, mais on y tenait, c’est que nous mettrons en ligne la liste mardi soir, mais en mettant uniquement le film d’ouverture «We Are Not Princesses» pour reproduire si on veut l’ouverture d’un festival, a indiqué le directeur général. Mais dès le lendemain, nous ajouterons les autres.» 

La liste de lecture du Festival International du Film sur l’Art sera disponible via le site web et les réseaux sociaux de l’événement. Les films seront projetés via la plateforme Vimeo.